CITES : La 17ème Conférence se tient en Afrique du Sud

1203
⏱ Lecture < 1 mn.

La COP 17 (Conference of parties) de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) s’est ouverte le 24 septembre à Johannesburgh (Afrique du Sud).

Du 24 septembre au 5 octobre, les délégués à la 17ème conférence des parties de la CITES passent en revue l’ensemble des espèces inscrites aux annexes 1 et 2 de la Convention. Les espèces inscrites à l’Annexe 1 sont les plus menacées de toutes les espèces animales et végétales couvertes par la CITES. Etant menacées d’extinction, la CITES interdit le commerce international de leurs spécimens sauf lorsque l’importation n’est pas faite à des fins commerciales mais, par exemple, à des fins de recherche scientifique.

L’Annexe 2 est la liste des espèces qui, bien que n’étant pas nécessairement menacées actuellement d’extinction, pourraient le devenir si le commerce de leurs spécimens n’était pas étroitement contrôlé. Le commerce international des spécimens des espèces inscrites à l’Annexe 2 peut être autorisé et doit dans ce cas être couvert par un permis d’exportation ou un certificat de réexportation.

L’Annexe 3 est la liste des espèces inscrites à la demande d’une Partie qui en réglemente déjà le commerce et qui a besoin de la coopération des autres Parties pour en empêcher l’exploitation illégale ou non durable. Le commerce international des spécimens des espèces inscrites à cette annexe n’est autorisé que sur présentation des permis ou certificats appropriés.

Seule la Conférence des Parties peut ajouter ou supprimer des espèces aux Annexes 1 et 2, ou encore en transférer entre ces annexes. En revanche, une Partie peut à tout moment inscrire des espèces à l’Annexe 3 ou en supprimer.