Pour l’UNESCO, l’éducation est la clef de la protection de la planète

1412
⏱ Lecture < 1 mn.

Le « Rapport mondial de suivi de l’éducation », rendu public le 6 septembre 2016 par l’UNESCO, place les impératifs de protection de l’environnement au cœur de ses recommandations aux Etats pour les années futures.

« Réorienter l’éducation » : c’est l’une des têtes de chapitres du Rapport mondial de suivi de l’Education de l’UNESCO. Après avoir passé en revue les systèmes d’éducation de l’ensemble des Etats de la planète, et analysé leurs performances, l’institution internationale dresse un constat alarmant, à la fois sur le plan qualitatif et sur le plan quantitatif.

Au rythme actuel, l’objectif d’un enseignement primaire pour tous ne sera atteint qu’en 2042, et celui d’un enseignement secondaire proposé à tous en 2012, soit avec un demi-siècle de retard sur les objectifs de développement durable fixés par l’ONU. Mais c’est aussi le contenu de ces enseignements que le rapport remet en question : les programmes de la moitié des Etats de la planète ne font aucune mention explicite du changement climatique ou du développement durable. Dans les pays de l’OCDE seuls 40 % des élèves âgés de 15 ans ont une connaissance basique des sujets liés à l’environnement. « Nous avons besoin d’un changement fondamental dans notre façon de penser le rôle de l’éduction dans le développement global, parce qu’elle a un impact décisif sur le bien-être des individus et sur le futur de notre planète », déclare en conclusion la directrice générale de l’ONU, Irina Bokova

Télécharger le rapport