🔻 L’évolution surprenante d’une plante chinoise pour se camoufler des cueilleurs

Photo d'illustration ©Current Biology Yang Niu

1794
⏱ Lecture < 1 mn.

Une étude publiée par Current Biology dévoile qu’une plante utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise est capable de changer de couleur pour paraître invisible et ne pas être récoltée.

Fritillaria delavayi est une plante utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise. Elle pousse dans les montagnes du Hengduan. Des scientifiques ont étudié les changements de couleurs de cette plante et ont remarqué que celle-ci s’adaptait à l’environnement qui l’entoure pour éviter d’être déracinée. Bien que les chercheurs pensaient au début que la plante se méfiait des animaux vivant dans les mêmes montagnes qu’elle, il semblerait en fait que celle-ci se préserve des humains.

Au cours de la dernière décennie, la science a observé que le camouflage s’avérait être une stratégie défensive efficace pour un certain nombre de plantes, permettant de réduire l’herbivorie. Les scientifiques ont étudié pendant 5 ans les populations ayant accès à la Fritillaria Delevayi pour essayer de comprendre les variations de ses couleurs. Ils ont découvert qu’elle n’était broutée par aucun animal. Étant donnée que le bulbe de cette plante (« Lu Bei ») est utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise, les scientifiques ont compris que la menace pouvait en réalité venir de l’homme.

Leur étude en conclue que dans les zones où la fleur était prélevée par l’homme, celle-ci est passée d’un vert vif à une couleur grisonnante, similaire à la roche qui l’entoure. Cela suggère que l’homme est à l’origine de l’évolution rapide de cette espèce vers de nouvelles formes de couleur, car les plantes mieux camouflées ont une meilleure chance de survie. Une expérience informatique a par la suite montré que les cueilleurs prenaient en effet plus de temps pour découvrir les plantes les mieux camouflées.

Lire l’étude