🔻 Une stratégie nationale de préservation des cétacés

1897
⏱ Lecture 2 mn.

Au vu des pressions anthropiques que subissent les cétacés dans les eaux marines françaises, le gouvernement a décidé de lancer une stratégie nationale de préservation de ces espèces. Le but :  consolider les connaissances sur les populations de cétacés et inciter les changements des activités marines et littorales.

Les cétacés sont menacés par les activités anthropiques marines et littorales. Chaque année, des centaines d’espèces sont retrouvées échouées sur les plages. Le gouvernement lance alors une stratégie nationale de préservation dont l’objectif est de consolider les connaissances sur les populations de cétacés et ainsi, d’inciter les changements de pratiques pour diminuer les pressions anthropiques notamment dues aux techniques de pêche, nuisances sonores et à la pollution du littoral. Ce plan d’action initié en 2018 en Comité interministériel de la mer a été élaboré dans le cadre d’une concertation avec les établissements publics, les parties prenantes et des experts. Il se décline en 18 actions regroupées en quatre axes.

  • Renforcer la connaissance des populations de cétacés et des impacts des activités humaines, en développant notamment l’expertise sur les milieux marins et des diagnostics sur l’état des populations de cétacés ;
  • Réduire les pressions anthropiques sur les cétacés en promouvant les bonnes pratiques, et en réduisant les captures accidentelles et nuisances sonores liées aux activités humaines ;
  • Renforcer l’action internationale en matière de protection des cétacés en promouvant la vision française dans les différentes instances internationales et européennes, avec une coopération transfrontalière adaptée aux migrations des cétacés ;
  • Mobiliser les différents acteurs et parties prenantes, en favorisant la formation des professionnels en interaction avec les cétacés. Sensibiliser le grand public à la protection des cétacés, notamment les plus jeunes.

La mise en œuvre de ce plan est dirigée par la direction de l’eau et de la biodiversité du ministère de la Transition écologique et par la direction des pêches maritimes et de l’aquaculture du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Découvrir le plan d’actions