Perquisitions coup-de-poing chez des braconniers en Haute-Ariège (1 mn)

Photo © SD09 - ONCFS

1444
⏱ Lecture < 1 mn.

64 oiseaux protégés et 7 tortues d’Hermann étaient illégalement détenus par des particuliers perquisitionnés par l’ONCFS.

Les inspecteurs de l’environnement de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont effectué trois perquisitions entre décembre 2018 et mai 2019, chez des particuliers sur deux communes de la Haute-Ariège. Elles ont permis la découverte et la saisie de « nombreuses cages et volières aménagées contenant un nombre impressionnant d’oiseaux protégés » détenus illégalement et probablement prélevés dans le milieu naturel, souligne l’ONCFS dans un communiqué.

[ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1,2,3,4,5″ ihc_mb_template= »1″ ]Et l’office d’énumérer:

  • 12 bouvreuils ;
  • 13 chardonnerets élégants ;
  • 11 verdiers d’Europe ;
  • 4 tarins des aulnes ;
  • 6 pinsons du Nord ;
  • 2 pinsons des arbres ;
  • 7 gros-becs casse-noyaux ;
  • 3 serins cini ;
  • 1 sittelle torchepot ;
  • 1 fauvette à tête noire ;
  • 2 moineaux domestiques ;
  • 1 rouge-queue ;
  • 1 rouge-gorge ;
  • 7 tortues d’Hermann.

Certaines de ces espèces ont connu des baisses de populations dramatiques ces dernières années: ainsi du chardonneret élégant et du bouvreuil, dont les effectifs ont chuté de respectivement 40% et 64% entre 1989 et 2014. « Les oiseaux ont pu être relâchés dans leur milieu naturel à une période favorable, tandis que les tortues d’Hermann ont été confiées à un centre de soins spécialisé en Haute Garonne« , précise l’ONCFS, qui est le 1er service de police judiciaire de l’environnement en France avec 1100 inspecteurs. Si le parquet de Foix reconnaît les particuliers coupables, ils encourent 2 ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende.[/ihc-hide-content]