🔻 Comment les oiseaux côtiers réagissent au dérangement

Photo d'illustration ©Éduarel - wikimedia

1769
⏱ Lecture 2 mn.

Un protocole de suivi expérimental qui vise à étudier les comportements des oiseaux face aux sources de dérangements est mis en place dans le parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis.

Afin de mieux connaître les interactions entre les oiseaux migrateurs et les activités pratiquées sur le littoral, un protocole de suivi expérimental est mis en place dans le parc naturel marin de l’estuaire de Gironde et de la mer des Pertuis. Ce protocole vise à étudier les comportements des oiseaux face aux sources de dérangements. Chaque année, environ 250 espèces d’oiseaux marins et côtiers trouvent refuge sur ce littoral, soit pour y passer l’hiver, soit le temps d’une halte migratoire. Comme l’a indiqué l’Office français de la biodiversité (OFB) dans un communiqué, « Ce passage, plus ou moins long sur le territoire, est déterminant pour le bon déroulement du cycle biologique de ces espèces. ».

Les activités pratiquées sur le littoral peuvent être sources de dérangement. C’est pourquoi le protocole a été mis en place. Il permettra de suivre l’interaction des oiseaux avec ces activités et mesurer l’impact de ces dernières sur les populations.

Le protocole est déployé au minimum deux fois par mois et par site sur une durée de trois heures. Un tour d’horizon d’observation (scan) est réalisé toutes les 20 minutes pour identifier et compter les espèces d’oiseaux en activité (alimentation, repos, déplacement). L’objectif est de déterminer le comportement normal « moyen » des oiseaux en l’absence de dérangement. Lorsqu’une source potentielle de dérangement apparaît dans la zone d’étude, sa nature est identifiée et un nouveau scan est réalisé. La réalisation de ce scan permet d’identifier la réaction des oiseaux en présence d’un dérangement (absence de réaction, vigilance, envol) et de comparer ainsi la réaction des oiseaux lorsqu’il n’y a pas de dérangement, explique l’OFB qui participe au projet.

Tout ceci est réalisé dans les but d’adopter si nécessaire, des mesures visant à concilier activités économiques et de loisirs et bien-être des oiseaux.

Voir les informations du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis