Plus de budget pour les LIFE (1 mn 30)

1414
⏱ Lecture 2 mn.

Dans une déclaration commune, les associations BirdLife Europe, WWF ont demandé à la Commission européenne d’augmenter les financements consacrés aux programmes LIFE.

Le dispositif LIFE (L’Instrument Financier pour l’Environnement) a été instauré en 1992 afin de concevoir des programmes de préservation de l’environnement à l’échelle européenne et dotés de fonds européens. Cet outil, âgé aujourd’hui de 26 ans, a ainsi permis, en France, de mettre en place un LIFE Bonelli, pour la protection au long-terme de l’aigle de Bonelli, ou encore un LIFE Vison, pour mieux connaître et sauvegarder le vison d’Europe. Mais les associations tirent la sonnette d’alarme : « Aujourd’hui, l’UE ne consacre que 0.3% de son budget aux dispositifs LIFE, explique la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) dans un communiqué. Toujours plus nombreux, les projets pâtissent d’un manque d’ambition faute de financements adaptés. » Aussi BirdLife Europe (dont la LPO est le représentant officiel en France) et le WWF ont-ils lancé un appel à la Commission européenne et aux Etats membres, dont le soutien budgétaire est indispensable : à travers la « Déclaration LIFE », ils demandent ainsi que le programme LIFE se poursuive après 2020 et que son budget « soit porté à au moins 1% de la part totale du budget européen ». Cette demande arrive à un moment stratégique du calendrier financier de l’UE, alors que la Commission européenne est en train de faire des propositions pour les programmes de dépenses du prochain Cadre Financier Pluriannuel (CFP) de l’Union, qui s’appliquera pour sept ans à partir de 2020. Les associations agrémentent leur déclaration de chiffres évocateurs, fournis par la Commission européenne elle-même : « chaque euro investi dans le LIFE représente quatre euros de retombées pour la société. De 2009 à 2015, LIFE à crée 74 500 emplois et 9,3 milliards d’euros de croissance économique », écrit ainsi la LPO, qui rappelle également que les LIFE Nature valent à eux seuls 43 milliards d’euros de patrimoine protégé. La déclaration a également été accompagnée d’une liste de plus de 200 signataires « engagés pour un avenir durable. »

Lire la « Déclaration Life » (en anglais)