Un pour tous, tous pour la nature ! (1 mn 30)

1657
⏱ Lecture 2 mn.

Le groupe de grande consommation Les Mousquetaires va travailler avec les Conservatoires d’espaces naturels et le Conservatoire du littoral pour protéger les sites naturels autour des sources dont elle a la propriété.

Le mercredi 6 juin 2018, le réseau des Conservatoires d’espaces naturels (Cen), le Conservatoire du littoral et Agromousquetaires (le pôle agroalimentaire du groupement des enseignes Les Mousquetaires) signeront une convention nationale dont l’objectif est de soutenir la protection de sites naturels aux abords des sources propriétés du groupe. « Les Conservatoires d’espaces naturels et le Conservatoire du littoral se rejoignent autour de la nécessaire préservation de la ressource en eau, passant notamment par une protection des espaces naturels autour des sites de production Agromousquetaires », explique le Cen dans un communiqué. Une première expérience commune s’est engagée en Savoie autour de la Société des Eaux d’Aix-les-Bains (unité de production dédiée à l’embouteillage d’eau de source, détentrice du label « Biodiversity Progress », qui récompense les entreprises mettant en place des stratégies et des actions en faveur du maintien ou du développement des écosystèmes). « Le projet a notamment reposé sur l’acquisition de 50 hectares de milieux naturels et la restauration des roselières du Lac du Bourget ainsi que la sensibilisation des salariés du site d’embouteillage », explique le Cen. Suite à la réussite de l’opération, le partenariat s’étend au niveau national : 3 autres sources propriétés d’Agromousquetaires bénéficieront dès 2018 d’actions en faveur des espaces naturels à proximité des implantations du groupe. Ainsi, autour de Saint-Martin d’Abbat (Centre-Val de Loire), le Conservatoire d’espaces naturels Centre–Val de Loire préserve 3 sites d’une superficie de 156 ha, dont le site des Varinnes. Le partenariat avec le site de production et d’embouteillage Antartic permettra de poursuivre les actions de restauration et d’entretien par pâturage et de renforcer l’offre de découverte des espaces par un aménagement adapté et des opérations de valorisation. Près de Saint‐Maurice‐ès‐Allier, en Auvergne, le CEN Auvergne travaillera quant à elle avec la Société des Eaux Minérales de Sainte-Marguerite et Agromousquetaires pour la préservation et la gestion du pré salé et des habitats associés, situés en rive droite de l’Allier sur environ 2 ha. Enfin, à Paimpont, en Bretagne, le partenariat avec la Société des eaux de sources de Paimpont vise à faire du site naturel insulaire d’Ilur (42 ha) une vitrine de la gestion raisonnée des ressources. D’autres sites devraient compléter ce partenariat à partir de 2019 sur les 3 autres sources du groupe.