Loi « climat » : 110 organisations interpellent l’exécutif

illustration © Tumisu de Pixabay

1545
changement climatique
Tumisu de Pixabay
⏱ Lecture < 1 mn.

« Le compte n’y est pas ». C’est l’amer constat de 110 structures représentantes de la « société civile » à propos de la loi « climat » en cours de discussion à l’Assemblée nationale, dans une Lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron. Parmi les signataires : la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et France Nature Environnement (FNE).

Ce projet de loi, qui devait initialement transcrire les propositions issues de la Convention citoyenne pour le climat, et qui sera vraisemblablement la dernière réforme « écologique » du quinquennat, suscite des critiques quasi-unanimes pour son manque d’ambition, que relèvent aussi bien le Conseil économique, social et environnemental (CESE) que le Conseil national de la transition écologique (CNTE). Dans leur Lettre ouverte, les 110 organisations signataires relèvent cruellement que « l’étude d’impact accompagnant le projet de loi  reconnaît que les mesures proposées ne permettront pas, en l’état, de tenir les objectifs de baisse d’émissions de 40 % à horizon 2030. Et ce, alors que cette cible est déjà en elle-même insuffisante compte tenu du nouvel objectif de – 55 % adopté en décembre dernier à l’échelle de l’Europe ». Elles rappellent en outre l’avis du CESE, pour lequel  » les nombreuses mesures du projet de loi, en général pertinentes restent souvent limitées, différées ou soumises à des conditions telles que leur mise en œuvre à terme rapproché est incertaine ».

Pour autant, les auteurs de la Lettre ouverte ne baissent pas les bras, et appellent tant l’exécutif que le pouvoir législatif à améliorer le projet au cours du débat parlementaire : « nos organisations attendent de votre gouvernement et des représentants et représentantes de notre nation qu’ils redonnent vie à l’ambition initiale de ce projet de loi ».

Lire la Lettre ouverte