Rocade de Strasbourg : défaites et victoires d’Alsace Nature (1 min)

Photo © Eric Isselée - Fotolia

1603
Grand Hamster (Cricetus cricetus)
⏱ Lecture < 1 mn.

La justice vient de trancher en faveur de la poursuite des travaux préparatoires du projet de contournement autoroutier de Strasbourg. Mais l’association Alsace Nature a obtenu la suspension de certains chantiers périphériques.

La saga judiciaire de la rocade de Strasbourg continue. L’association Alsace Nature, au premier front de la lutte contre ce projet de construction d’un contournement autoroutier de la principale ville du Bas-Rhin, avait demandé une annulation de l’arrêté ministériel du 16 janvier 2017 autorisant la société concessionnaire Arcos à continuer les travaux préparatoires, dont 90% seraient déjà réalisés. Le tribunal administratif de Strasbourg a toutefois rejeté cette demande le 28 novembre, au motif que « le fractionnement dans le temps entre les travaux préparatoires en cause et les travaux définitifs s’avère justifié au regard de l’objet même de ces travaux préparatoires destinés notamment, par la réalisation de sondages géotechniques, à arrêter avec précision le tracé du projet autoroutier et l’emplacement de ses ouvrages annexes ». Le même tribunal à pourtant concédé plusieurs victoire à Alsace Nature, qui rejette le projet en invoquant notamment les dégâts qu’ils entraîneront sur des espèces protégées comme le grand hamster d’Alsace. Le permis d’aménagement du viaduc de la Bruche ainsi que les travaux de l’échangeur nord du projet avaient été suspendus en novembre. L’association à déposé un nouveau référé de suspension concernant le viaduc de Kolbsheim et s’est pourvue en cassation contre l’autorisation unique environnementale des travaux délivrée par l’Etat.