🔻 Les nouvelles règles pour la chasse au gibier d’eau en raison de l’Influenza aviaire

Photo d'illustration ©Fotolia-rodimovpavel

1859
⏱ Lecture 2 mn.

Une instruction du Ministère chargé de l’Agriculture en date du 24 novembre 2020 définit les mesures applicables aux détenteurs d’appelants afin de limiter au maximum les risques de propagation de la maladie entre oiseaux sauvages et domestiques.

Après les restrictions liées à la crise sanitaire du COVID-19, une nouvelle crise sanitaire vient perturber la pratique de la chasse au gibier d’eau : l’Influenza aviaire. La France est passée en niveau de risque « élevé » Influenza aviaire depuis le 17 novembre 2020. Cette maladie animale infectieuse, virale et très contagieuses n’est pas transmissible à l’Homme mais peut être mortelle pour les oiseaux. Une instruction du Ministère chargé de l’Agriculture datant du 24 novembre 2020 définit les mesures applicables aux détenteurs d’appelants afin de limiter au maximum les risques de propagation de la maladie entre les oiseaux sauvages et domestiques. Les interactions entre oiseaux sauvages et domestiques doivent être limitées au maximum. De ce fait :

  • Aucun transport d’appelants n’est autorisé.
  • Sur un même lieu de chasse, tous les appelants doivent provenir du même lieu de détention : il ne doit pas y avoir de mélange de lots ou de contact entre appelants de différents lieux de détention
  • Le nombre d’appelants présents et utilisés sur un même lieu de chasse est limité à 30
  • Les appelants sélectionnés pour être utilisés en action de chasse doivent être spécifiés sur un registre (doivent y figurer le numéro de bague de chaque oiseau)
  • Toute mortalité d’appelants doit être déclarée en priorité auprès d’un vétérinaire, et sinon auprès de la Direction départementale en charge de la protection des populations, ou du service départemental de l’OFB
  • Les appelants doivent être strictement séparés des volailles, autres oiseaux domestiques ou captifs (la séparation doit être faite soit par des enclos non contigus, soit par des parois pleines)
  • Les appelants doivent être manipulés avec des gants, distincts de ceux utilisés pour manipuler les oiseaux sauvages tirés. Le matériel en contact avec les appelants et les oiseaux sauvages tirés doit être désinfecté
  • À la fin de la saison de chasse, les détenteurs d’appelants les ayant utilisés pour la chasse devront procéder à des analyses pour écarter toute contamination par le virus de l’Influenza aviaire. À minima 10 oiseaux devront être analysés, en virologie et en sérologie, à la charge du détenteur
  • Il est rappelé que chaque détenteur d’appelants doit être déclaré auprès de la fédération départementale des chasseurs, et que chaque appelant doit être muni d’une bague conforme délivrée par un organisme agréé. Tout détenteur d’appelants doit tenir un registre papier ou informatique indiquant les entrées, les sorties et les mortalités.

Les mesures liées au confinement dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire du COVID-19 doivent pour le moment continuer d’être appliquées : les chasseurs doivent être munis d’une attestation de déplacement et ne peuvent exercer leur activité que dans la limite de trois heures quotidiennes et de 20 km autour du domicile.