Espèces invasives : la France mise en demeure (1 mn)

Photo © Sandor-Gora-Fotolia

1499
⏱ Lecture < 1 mn.

La Commission européenne vient d’adresser à la France une mise en demeure pour non-respect du règlement entré en vigueur le 1er janvier 2015 qui vise à prévenir la propagation des espèces invasives sur le territoire de l’Union.

Outre la France, la Commission européenne invite 8 Etats membres (Chypre, l’Espagne, la Grèce, l’Irlande, la Pologne, le Portugal, la Slovaquie et la Tchéquie à accélérer leur mise en œuvre du règlement de l’UE sur les espèces exotiques envahissantes. Les espèces exotiques envahissantes sont des plantes et des animaux qui s’établissent en dehors de leur aire de répartition naturelle, se propagent rapidement et éliminent les espèces indigènes, entraînant de graves conséquences économiques et environnementales. Après l’entrée en vigueur de la législation le 1er janvier 2015, les États membres devaient introduire des sanctions dissuasives, tandis que ceux comptant des régions ultrapériphériques devaient adopter des listes spécifiques d’espèces exotiques envahissantes pour ces territoires et en informer la Commission. Les États membres en question n’ont pas communiqué à la Commission leurs sanctions ou les listes d’espèces exotiques envahissantes pour les régions ultrapériphériques, ou les deux. La Commission a donc décidé d’adresser à chacun d’eux une lettre de mise en demeure en leur donnant deux mois pour y répondre. À défaut, elle pourrait décider de leur adresser un « avis motivé », étape suivante dans la voie d’une condamnation.

Le règlement du 22 octobre 2014 relatif à la prévention et à la gestion de l’introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes