Première obligation réelle environnementale signée en Normandie (1 mn)

Photo © sleepyhobbit-Fotolia.

1749
⏱ Lecture < 1 mn.

Des agriculteurs normands se sont engagés à préserver la biodiversité de leur terrain pendant 50 ans, avec l’aide du Conservatoire d’espaces naturels Normandie Ouest.

La première obligation réelle environnementale (ORE) a été signée en Normandie. Cet outil juridique et foncier créé par la loi pour la reconquête de la biodiversité de 2016 permet à un propriétaire, public ou privé, de mettre en place volontairement une série de mesures respectueuses de l’environnement grâce à un contrat passé avec, par exemple, une association de protection de l’environnement ou un conservatoire d’espaces naturels (CEN), qui l’accompagne gratuitement. C’est un propriétaire privé du Pays d’Auge ornais, à Guerquesalles et Roivilleavec, qui a signé la première ORE le jeudi 9 mai 2019.[ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1,2,3,4,5″ ihc_mb_template= »1″ ]

« Concrètement, la famille David, agriculteurs, a engagé sa propriété de 20 hectares pour 50 ans : préserver les haies, leurs mares, ne pas utiliser de pesticides et faucher ou pâturer leur coteau calcaire abritant une espèce d’orchidée très rare, l’Orchis grenouille« , détaille dans un communiqué le CEN Normandie Ouest. « Cet engagement perdurera en cas de changement de propriétaire, car l’obligation réelle environnementale est attachée non pas aux personnes mais à la parcelle pour la durée voulue par le propriétaire. C’est un véritable moyen de pérenniser les pratiques respectueuses de leur exploitation agricole.« [/ihc-hide-content]