Deux nouveaux « grands sites de France » en Corse

1650
Iles Sanguinaires-pointe de la Parata © Michel Luccioni
⏱ Lecture 2 mn.

La vallée de la Conca d’Oro et les îles Sanguinaires rejoignent les 15 « grands sites » déjà existants.

Associant 17 sites membres à sa création en 2000, le Réseau des Grands Sites de France en compte aujourd’hui 38, qui accueillent près de 32 millions de visiteurs. Le 9 mars, la Commission supérieure des sites, perspectives et paysages a donné un avis favorable pour la labellisation Grand Site de France de deux sites corses : les Îles Sanguinaires-pointe de la Parata et la Conca d’Oro, vignoble de Patrimonio – Saint-Florent. C’était la dernière étape avant la signature définitive de la décision par la ministre de l’écologie.

La pointe de la Parata et les Îles Sanguinaires, classés au titre de la loi du 2 mai 1930 sur la protection des sites, forment une guirlande rocheuse à l’extrémité nord du golfe d’Ajaccio. Le paysage littoral du Grand Site, adossé à la montagne, est souligné par des tours, phares, sémaphores construits entre le XVIIIe et XIXe siècle, rappelant que le site a longtemps contrôlé l’entrée de la baie d’Ajaccio.

Lieu de promenade des habitants d’Ajaccio et site emblématique de Corse, la pointe de la Parata accueille chaque année 450 000 visiteurs. Face aux flux de visiteurs toujours plus important engendrant des dégradations importantes des paysages, plusieurs actions ont été menées depuis 15 ans : recul des parkings en amont du site, aménagement de sentiers, création d’un espace d’accueil, rénovation du patrimoine bâti, mise en place d’une navette pour les personnes à mobilité réduite…

Située sur la côte ouest de la Haute-Corse, la vallée de la Conca d’Oro, classée au titre de la loi 1930, est composée d’une part d’un chapelet de villages bâtis sur les pentes et d’une mosaïque de vignobles au centre. Les six collines successives du Mont Sant’Angelo offrent des vues sur la mer à travers 3 « passes » et constituent le relief emblématique du Grand Site. Le bâti viticole témoigne des différentes formes de viticulture présentes sur le territoire et de l’histoire de la filière exercée depuis l’Antiquité.

Ces deux nouveaux labels s’ajoutent aux 15 labels attribués ou renouvelés depuis 2004 : Aven d’Orgnac ; Sainte-Victoire ; Pont du Gard ; Pointe du Raz en Cap Sizun ; Bibracte Mont Beuvray ; Puy-de-Dôme ; Marais Poitevin ; Saint-Guilhem le Désert ; Deux Caps Gris-Nez Blanc-Nez ; Baie de Somme ; Puy Mary Volcan du Cantal ; Solutré Pouilly Vergisson ; Camargue Gardoise, Cirque de Navacelles.