Les oiseaux d’eau de Méditerranée sous bonne garde

1739
⏱ Lecture < 1 mn.

Les coordinateurs du comptage annuel des oiseaux d’eau se sont réunis en Tunisie pour entériner une collaboration à l’échelle méditerranéenne.

Le Réseau « Oiseaux d’Eau Méditerranée » (ROEM) a été initié en 2012, lors de la 5ème session de la Réunion des Parties de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA), afin de fédérer les partenaires du bassin méditerranéen impliqués dans la conservation des oiseaux d’eau en Méditerranée, qu’ils soient professionnels ou amateurs. A l’iniative de la Tour du Valat (TdV), l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (Oncfs) et Wetlands International, il vise à améliorer la couverture spatiale et la qualité globale de tous les dénombrements d’oiseaux d’eau dans le bassin, ainsi qu’à renforcer les capacités nationales et régionales de collecte, de traitement, d’interprétation et de publication des données scientifiques pertinentes sur les différentes espèces.

Du 15 au 17 Septembre dernier, l’ensemble des coordinateurs du comptage annuel des oiseaux d’eau, qui se tient en Janvier, se sont réunis à Tunis, à l’occasion de l’atelier du ROEM. Sous l’égide de la Tour du Valat et de l’association locale « Les Amis des Oiseaux » (AAO/Birdlife Tunisie), les coordinateurs des pays du Maghreb, d’Egypte, de Turquie, de Macédoine, de Grèce, d’Italie, de France et d’Espagne ont partagé les expériences, les données et les études sur les oiseaux d’eau de leurs pays et ont échangé sur le développement de projets de conservation. Ce tissage de liens confirme une collaboration internationale que le ROEM souhaite désormais étendre à d’autres Etats méditerranéen.