De la déforestation illégale dans votre voiture

Photo d'illustration ©joelfotos-de-Pixabay

1660
⏱ Lecture 2 mn.

Un rapport de l’ONG Earthsight dévoile que les principaux constructeurs automobiles européens dont Jaguar Land Rover et BMW utilise du cuir lié à la déforestation illégale dans les forêts sud-américaines.

L’ONG londonienne Eartsight dévoile dans un rapport intitulé Grand Theft Chaco les résultats d’enquêtes secrètes sur les chaînes d’approvisionnement des constructeurs automobiles. L’ONG révèle que les principaux constructeurs automobiles européens dont Jaguar Land Rover et BMW utilisent du cuir lié à la déforestation illégale dans la région du Chaco au Paraguay. La forêt du Gran Chaco est une région de plaine à cheval sur la Bolivie, le Paraguay, l’Argentine et le Brésil. Elle abrite une des dernières tribus avec lesquelles, le reste du monde n’a pas de contact ainsi qu’une faune sauvage à risque (jaguars, fourmiliers géants) dont les populations ont été dévastées par l’élevage de bétail et la culture du soja.

Earthsight a révélé des liens entre des grands constructeurs automobiles utilisateurs de cuir et les défrichements illégaux de forêts dans la région Chaco au Paraguay. Le pays a détruit près de 4,4 millions d’hectares de forêts entre 1987 et 2012, principalement pour agrandir les élevages de bétail dans la partie occidentale du pays. La déforestation s’est ensuite intensifiée en raison de la demande des consommateurs pour le bœuf et le cuir local. Le Paraguay se classe parmi les dix premiers pays au monde qui dépendent du bétail, exportant près de neuf millions de livres de cuir en 2018 aux constructeurs automobiles de l’UE – dont BMW, Citroën, Peugeot, Renault, Porsche et Ferrari – qui utilisent le cuir du Chaco pour l’intérieur de leurs voitures.

L’enquête de l’ONG dénonce la conquête illégale par les éleveurs de bétail des terres habitées par les Ayoreo Totobiegosode, un groupe indigène vivant dans un isolement volontaire et le seul à le faire en dehors du biome amazonien. Les abattoirs qui achètent le bétail de ces éleveurs vendraient des peaux aux tanneries qui approvisionnent les constructeurs automobiles notamment la tannerie italienne Pasubio. Jaguar Land Rover n’a pas démentie l’utilisation de cuir provenant de la forêt illégalement défrichée des Totobiegosode. BMW a en revanche déclaré n’avoir « aucune information » sur le fait que ces chaînes d’approvisionnement en cuir étaient « affectées par les problèmes » exposés dans le rapport.

Le prétendu échec du Paraguay à sauvegarder la zone protégée de Totobiegosode (PNCAT) a été condamné par les Nations unies, et en février 2018, l’institut forestier du pays a suspendu les plans de gestion des terres dans la région, déclarant de fait le défrichement illégal. Pourtant, malgré l’interdiction de l’exploitation forestière dans la PNCAT, Earthsight a déclaré avoir trouvé des preuves qu’entre avril 2018 et juillet 2020, plus de 2 600 hectares de terres ont été défrichés.

Rapport de l’ONG Earthsight