Amazonie : les femmes indigènes se battent pour la préservation de la forêt

1984
⏱ Lecture < 1 mn.

Alors que la forêt amazonienne, poumon de la terre, brûle au profit de l’agriculture, les femmes autochtones se lèvent pour préserver ce qu’il reste de leur terre.

On les appelle les « gardiennes de la forêt ». Les femmes indigènes jouent un rôle majeur dans la préservation de la forêt amazonienne, dans la conservation de sa biodiversité et de la santé environnementale, comme le révèle le site Mongabay. Sans elles, des milliers d’hectares partiraient en fumée, emportant faune, flore et communautés. Au Brésil, protéger les forêts est l’un des moyens les moins chers et les plus effectifs de combattre le changement climatique, ces femmes mettent donc tout en œuvre pour combattre la déforestation massive.

Les résultats de l’inclusion des femmes sont notables. En 2018, 62 hectares ont été abattus dans la réserve amazonienne contre 2 000 en 2016 selon Global Forest Watch. Le groupe indigène des « Women Warriors » (femmes guerrières) a beaucoup travaillé pour arriver à ce résultat. Elles entreprennent régulièrement des actions éducatives et de surveillance pour protéger leur environnement. Les membres ont également communiqué avec d’autres groupes autochtones aillant le même objectif ou même d’autres communauté pour s’unir dans ce combat. Ici, s’allient combat féministe et environnemental. Les femmes sont actrices principales de ces mouvements et sont encore trop peu écoutée ce qui a un impact direct sur la santé de la planète.

Il existe une violence sexiste normalisée générale, mais en particulier à l’égard des femmes actives dans les causes environnementales et de droits humains ce qui accentue la difficulté de celles-ci à être entendue. Les communautés indigènes, au front pendant ces combats de défense de leur territoire, de leurs intérêts et de leurs droits font face à cette violence sexiste, mais également à une violence raciste. Malgré un gouvernement hostile et une pression sociale importante, elles continuent de se battre pour des intérêts communs.