🔻 Des drones pour reboiser Madagascar

Photo d'illustration © EMİRCAN ALP de Pixabay

1911
⏱ Lecture < 1 mn.

En mars 2019, le Président Malgache Andry Rajoelina annonçait son objectif de reboiser son territoire de 40 000 hectares par an pendant cinq ans. L’acquisition d’une dizaine de drones vient compléter le projet pour couvrir les zones difficiles d’accès.

Le 23 juin dernier, le Premier ministre Malgache communiquait au Sénat, l’intention du gouvernement d’acheter une dizaine de drones afin de soutenir la plantation naturelle dans le projet de reboisement massif. Ces engins aériens permettraient de larguer des milliers de graines par conséquent, d’arriver à l’objectif indiquait par le gouvernement de planter 400 000 arbres par jour.

Madagascar n’en n’est pas à son coup d’essai avec les drones. Le gouvernement a déjà fait appel à cette technologie pour des besoins médicaux, et souhaite retenter l’expérience pour préserver la biodiversité de l’île. L’opération est minutieuse, les drones devraient dans un premier temps survoler la zone afin de cartographier et collecter des données sur la topographie du sol. Ces renseignements seront étudiés pour ensuite paramétrer les appareils et larguer les graines. Les experts soulignent l’importance d’être très rigoureux dans le tri des graines en fonction des informations récoltées pour arriver au rendement souhaité.

Si le gouvernement fait aujourd’hui appel à des techniques de plantations mécaniques, c’est parce que la biodiversité de l’île a été endommagée par la déforestation de ses vingt dernières années. Depuis 2000, le territoire a perdu 23 % de ses forêts selon Gobal Forest Watch, ce qui correspond à 3,89 millions d’hectares de verdure. Les acteurs naturels tels que le lémurien ainsi que certaines espèces d’oiseaux endémiques participent depuis des millions d’années à la reproduction des forêts. À présent menacées, ces espèces ne suffisent plus à alimenter le patrimoine naturel Malgache.