Algues vertes, l’histoire interdite

1777
⏱ Lecture < 1 mn.

Inès Léraud et Pierre Van Hove proposent une enquête sans précédent sur les algues vertes, faisant intervenir lanceurs d’alerte, scientifiques, agriculteurs et politiques.

Pas moins de 3 hommes et 40 animaux ont été retrouvés morts sur les plages bretonnes. L’identité du tueur est un secret de polichinelle : les algues vertes. Un demi-siècle de fabrique du silence raconté dans une enquête fleuve.

Algues vertes, l’histoire interdite
Inès Léraud et Pierre Van Hove – éditions Delcourt – juin 2019 – 160 pages – 19,90 €

Des échantillons qui disparaissent dans les laboratoires, des corps enterrés avant d’être autopsiés, des jeux d’influence, des pressions et un silence de plomb. L’intrigue a pour décor le littoral breton et elle se joue depuis des dizaines d’années.

Inès Léraud s’est formée au documentaire à la Fémis et à l’école Louis Lumière. Dès 2008, elle réalise des reportages axés sur des enjeux écologiques (métaux lourds, amiante, nucléaire, pesticides…). En 2015, elle s’installe en Centre-Bretagne pour approfondir ses enquêtes sur l’agriculture. Son « Journal breton », diffusé sur France Culture de 2016 à 2018, relate son quotidien dans l’une des premières régions agro-alimentaires d’Europe et connaît une belle notoriété. Des mobilisations naîtront en Bretagne suite à ses révélations. Elle est membre du média d’investigation Disclose.

Dessinateur autodidacte, Pierre Van Hove se consacre depuis quelques années à l’activité d’illustrateur pour la presse, l’édition jeunesse et la bande dessinée. Intéressé par une approche collaborative et critique avec des auteurs venant ou non du champ de la bande dessinée, il a publié avec Alessandro Iota Le Voleur de livres aux éditions Futuropolis en 2015.