Agir pour le vivant : le programme du mardi 22 août

646
⏱ Lecture 3 mn.

Sentir-penser avec la Terre, vers un avenir pluriversel

Partout aujourd’hui surgissent des voix, des témoignages, des savoirs qui montrent le vacillement d’un système unique et de ses fondations ontologiques et métaphysiques.

La construction du monde s’est faite au détriment de la diversité des mondes existants, imposant le langage de la rationalité moderne comme unique terrain commun de l’humanité, reléguant une infinité de paroles, de pratiques et de cosmologies aux marges du monde. Aujourd’hui que ces mondes crient leurs résistances, ils mettent au défi les institutions : comment activer politiquement le plurivers ? Quel nouveau vocabulaire politique qui prendrait appui sur la relation, la continuité terrestre et la solidarité entre les vivants ?  Comment organiser politiquement ces nouvelles manières d’être au monde ?

Il convient aujourd’hui d’adopter un regard nouveau et respectueux de la pluralité des discours sur le monde et de penser collectivement une organisation politique globale et pluriverselle prenant appui sur l’intégralité de ces discours sans hiérarchie : faire advenir une nouvelle grammaire de l’existence. Cette nouvelle grammaire a beaucoup à puiser dans des pensées rendant hommage à l’infinité des relations qui lient les êtres entre eux et à la terre.

 


PLACE NINA BERBEROVA 08h00 — 9h00 Gratuit

LE LANGAGE DE LA TERRE, Rituel au bord du Rhône, Avec Hugo Jamioy, poète du peuple indigène Kamsà

CAFÉ DE L’ENTREVUE 09h00 — 10h00 Gratuit sur inscription

POUR UNE CULTURE DE LA VIE Avec Arturo Escobar, anthropologue, chercheur-activiste Modération : Sabah Rahmani, journaliste et anthropologue.

CHAPELLE DU MÉJAN 10h30 — 12h30 Payant

DANS LE NU DE LA VIE Quels sont les endroits qui permettent d’élargir notre attention aux continuités terrestres ? Si le langage et le système de connaissances de la modernité ne donnent à voir que les ruptures et les parties, comment penser à partir du commun et du mouvement ?  Avec Tim Ingold, anthropologue; Emma Bigé, philosophe, traductrice et travailleuse du geste;  Gilles Clément, paysagiste. Modération : Sabah Rahmanijournaliste et anthropologue

CHAPELLE DU MÉJAN 14h30 — 16h30 Payant

UNE NOUVELLE COSMOPOLITIQUE POUR HABITER LA TERRE Aujourd’hui, alors que les marges du monde crient leur résistance à un modèle unique, comment faire institution à partir de cette diversité et activer politiquement la relationnalité ? Comment penser le rapport de force pour instaurer ces nouvelles manières d’habiter la Terre durablement ? Avec Chiara Bottici, philosophe ; Sophie Gosselin, sociologue et philosophe ; Felipe Valencia, cofondateur de Madretierra Permacultura en Colombie et membre du mouvement Vision suroeste Modération : Sabah Rahmanijournaliste et anthropologue

PLACE VOLTAIRE 17h30 — 19h00 ASSEMBLEE DU VIVANT Gratuit sur inscription

L’ETOFFE DE NOS RÊVES Les assemblées du vivant proposent un espace de penser-ensemble, lieu de dialogue plus que de débat, pour construire du sens partagé. Avec Barbara Glowczewski, directrice de recherche émérite du CNRS, anthropologue, Hugo Jamioy, poète du peuple Kemsa Modération : Bertrand Hagenmuller, sociologue, réalisateur.

LE PRINTEMPS 17h30 — 19h00 Gratuit sur inscription

LA PLURALITE A TRAVERS LES SENS Une proposition du Bruit Qui Court Conférence sensorielle : se relier à la pluralité à travers nos sens. Une proposition et animation de BIG Avec Julie Lenormant et Clara Thuellin; et la participation d’Emma Bigé. 

JARDIN LAPIDAIRE 18h00 — 19h00 Gratuit sur inscription

PAYSAGE DU SATOYAMA OU LA COHABITATION DES ESPECES 
Participez à l’enregistrement d’un podcast en live ! En partenariat avec la Fondation Thalie dans le cadre du podcast “Créateurs face à l’urgence climatique” Avec Gilles Clément, paysagiste; Michio Tase, architecte-paysagiste Modération : Ludivine Gragypaysagiste. 

LA CROISIERE 21h00 – 22h30 Payant

HISTOIRES DU VIVANT
En racontant des histoires, on sculpte le monde. Cette soirée sera composée de récits, d’instants décisifs, de moments fondateurs, que les invités nous raconteront tour à tour. Venus de domaines variés, ils entretiennent avec le monde vivant une relation singulière. Un jour cette relation a basculé, a été bousculée, il y a eu rencontre, friction, épiphanie ou nouvel accord, une des mille relations qui peuvent se tisser entre un individu et le monde. Ce soir-là, comme au coin d’un feu, l’enchaînement des histoires formera un entrelacs singulier, une constellation des différentes manières d’habiter le monde, grâce à la narration sensible et à l’imaginaire, que la musique jouée en direct viendra nourrir et relancer.Avec Pierre Ducrozet, écrivain et Julieta Canepa, auteure  En musique : Isabelle Laudenbach & Isabelle VinardellAvec la participation de  François Sarano, océanographe; Emma Bigé, philosophe, traductrice, travailleuse du geste; Ryoko Sekiguchi, écrivain, traductrice; Fatima Ouassak, politologue et militante écologiste; Sigolène Vinson, écrivaine; Laurent Tillon, responsable biodiversité de l’Office national des forêts, Stéphane Durand, ornithologue et éditeur .