Indonésie: 12 ans de prison pour un braconnier coupable d’avoir tué six rhinocéros de Java

©International-Rhino-foundation-creative-commons

70
⏱ Lecture 2 mn.

Un tribunal indonésien a condamné mercredi un braconnier à 12 ans de prison pour avoir tué au moins six rhinocéros de Java, une espèce proche de l’extinction dont il ne subsiste que quelques dizaines d’individus.

Le rhinocéros endémique de l’île la plus peuplée d’Indonésie est l’un des mammifères les plus menacés au monde, les autorités estimant qu’il en reste environ 82 à l’état sauvage.

« L’accusé a été reconnu coupable », a déclaré le président du tribunal de la province de Banten dans l’est de Java.

Il est aussi condamné à une amende de 100 millions de roupies (5.600 euros).

« Il a tué, conservé et commercialisé des parties d’animaux sauvages protégés », a souligné le juge.

Le braconnier, Sunendi, qui comme de nombreux Indonésiens ne porte qu’un seul nom, a été reconnu coupable d’avoir tué les rhinocéros entre 2019 et 2023 dans le parc national d’Ujung Kulon, à l’ouest de Java.

Ce jugement intervient au moment où le gouvernement et la police du pays enquêtent sur un groupe qui pourrait être responsable à lui seul de la mort de 26 rhinocéros de Java depuis 2019, soit près d’un quart de la population totale de cette espèce, selon le témoignage d’un braconnier.

Le parquet n’avait requis qu’une peine de cinq ans d’emprisonnement, mais le porte-parole du tribunal, Panji Aswinartha, a expliqué que la sentence avait été alourdie car Sunendi a également été reconnu coupable de possession illégale d’armes et de vol.

« Les actes de l’accusé ont provoqué l’inquiétude de la population. Il a également profité des fruits de ses crimes et n’a eu aucune pitié pour les espèces sauvages protégées », a déclaré M. Panji.

Selon les médias locaux, la police a arrêté cinq braconniers au cours des derniers mois et est à la recherche de huit autres suspects.

Les rhinocéros de Java se comptaient autrefois par milliers dans toute l’Asie du Sud-Est, mais ont été décimés par le braconnage et la disparition de leur habitat.

Les derniers spécimens subsistent dans le parc naturel d’Ujung Kulon, le dernier habitat naturel préservé des rhinocéros de Java.