Législatives: les ONG environnementales appellent à faire barrage au RN

EMMANUEL DUNAND / AFP

38
A signboard indicating voting centre locations stands outside a voting centre in Paris on July 3, 2024, ahead of the second round of voting for France's legislative elections scheduled for July 7. - France's prime minister has urged voters to form a united front to block the far right in legislative elections, warning the anti-immigration party of Marine Le Pen was the only faction capable of winning an absolute majority. With four days to go until the second round in the polls, France's political future remains up in the air as the far-right National Rally (RN) party seeks to take control of government for the first time. (Photo by EMMANUEL DUNAND / AFP)
⏱ Lecture 2 mn.

« L’arrivée de l’extrême droite au pouvoir serait catastrophique pour l’ambition climatique de la France »: le Réseau action climat (RAC), qui rassemble 37 associations environnementales, appelle à « faire barrage » au Rassemblement national au second tour des législatives.

Il appelle « également l’ensemble des partis républicains à faire preuve de responsabilité et à agir et affirmer sans ambiguïté » leur « volonté d’empêcher l’arrivée du Rassemblement National au pouvoir ».

A l’issue du premier tour, le Rassemblement national est arrivé en tête des suffrages avec plus de 33% des voix, le Nouveau front populaire atteint près de 28% et le camp présidentiel environ 21%.

Pour le RAC, dont font notamment partie Greenpeace, Oxfam France, Action contre la faim ou encore la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), le programme du RN « souhaite revenir sur nombre d’acquis de la transition écologique, au mépris de leurs bénéfices pour l’ensemble de la population ».

Il cite notamment le projet du parti de Jordan Bardella et de Marine Le Pen d’abandonner les projets autour du développement du véhicule électrique, de la rénovation thermique et énergétique des logements ou encore des énergies renouvelables.

Outre le fait que cela augmenterait la « dépendance de la France aux importations d’énergies fossiles », cela « enfermer(ait) encore davantage les ménages dans des trappes à pauvreté et nuir(ait) à leur santé en raison de la pollution aggravée et de vagues de chaleur de plus en plus intenses », estime le collectif, soulignant que ce serait également une menace pour l’emploi.

Le RN « n’a aucun objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050 au mépris de toutes les recommandations scientifiques. Son arrivée au pouvoir continuerait d’aggraver le changement climatique », martèle le RAC.

Le RN « menace également les droits des minorités, notre démocratie et nos droits fondamentaux dans leur ensemble », ainsi que les libertés associatives, juge l’organisme, rappelant qu’il a déjà soutenu ou déposé « des amendements visant à supprimer l’avantage fiscal accordé à des associations lanceuses d’alerte » pour « bâillonner et assécher les ressources d’organisations qui œuvrent à l’intérêt général ».

« C’est pourquoi, pour ce deuxième tour déterminant pour notre avenir et celui de notre planète, le Réseau Action Climat appelle l’ensemble des électeurs et des électrices à se rendre dans les urnes le 7 juillet pour faire barrage au Rassemblement National », conclut le communiqué.