Opération SATANAS contre les satanés braconniers d’insectes (1 min)

Photo © ONCFS

1463
⏱ Lecture < 1 mn.

Une opération contre le braconnage d’insectes à été menée dans toute l’Occitanie en 2018 par les agents de l’ONCFS, qui ont saisi 221 spécimens.

2018 a été, pour l’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), l’année d’une vaste opération de contrôle anti-trafic d’insectes protégés en Occitanie : l’opération « SATANAS », du nom d’un gros coléoptère ressemblant à un scarabée. Certaines espèces protégées, tel le Damier des knauties, présent uniquement sur quelques communes des Pyrénées-Orientales, sont en effet des spécimens prisés des collectionneurs de par leur rareté ou leur beauté. Certains peuvent se revendre très cher : un papillon Apollon se négocie 50 euros, tandis qu’un Isabelle, considéré comme l’un des plus beaux papillons de nuit, atteint les 150 euros ! « Au-delà des espèces présentes en France, l’opération SATANAS visait aussi les espèces en danger dans le reste du monde, espèces dont le commerce est réglementé par la Convention de Washington, explique l’ONCFS dans un communiqué. Les agents de l’ONCFS ont ainsi dans le même temps mis sous surveillance une partie du commerce de ces espèces, effectué sur la région Occitanie. » Entre avril et décembre 2018, les inspecteurs de l’environnement de l’office ont contrôlé plusieurs sites naturels connus pour la pratique de captures illégales d’insectes, mais aussi des sites de ventes ou de détention. Onze procédures judiciaires distinctes ont été ouvertes auprès des tribunaux de la région Occitanie, relevant 24 délits différents. Cinq perquisitions ont été conduites chez des particuliers, permettant la saisie de 221 spécimens d’animaux, dont 204 insectes naturalisés. « Au cours de cette opération d’ampleur, les inspecteurs de l’ONCFS ont également mis en lumière des pratiques inquiétantes de voyages touristiques organisés à des fins de captures illégales d’insectes rares et protégés du sud de la France, » souligne enfin le communiqué.