Biodiversité : les ONG interpellent le gouvernement

1752
⏱ Lecture < 1 mn.

14 ONG de protection de la nature, parmi lesquelles la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et France Nature Environnement (FNE) ont présenté avant-hier 19 mesures à prendre d’urgence pour atteindre d’ici 2020 les « objectifs d’Aïchi ».

La France pourra-t-elle tenir les engagements qu’elle a souscrits dans le cadre du « Plan stratégique pour la diversité biologique 2011-2020 » pour la planète, adopté par les Parties à la Convention sur la diversité biologique (CDB) en octobre 2010 à Aïchi (Japon) ? Sans nouvelles mesures énergiques, la réponse est clairement non, ont répondu avant-hier les 14 ONG naturalistes qui ont dévoilé une liste de 19 mesures à adopter rapidement pour rétablir une trajectoire plus conforme. Ces mesures se regroupent en 7 domaines : politiques nationales et régionales, gouvernance, conservation des espèces, protection des milieux, climat et énergie, agriculture et alimentation, moyens humains et financiers. Pour chacune des mesures, un pictogramme indique le degré d’avancement (vert : objectifs atteints, promesses tenues, résultats visibles ou prévisibles ; orange : objectifs non encore atteints et/ou initiatives insuffisantes ; rouge : rien n’a été fait ou si peu que sans changement de paradigme les objectifs ne peuvent être atteints). Chaque année, les ONG actualiseront cette plateforme et interpelleront le gouvernement sur l’état de la prise en compte de ces propositions et de leur degré d’avancement.

Les 19 propositions