Pluie de médailles pour les naturalistes

1678
⏱ Lecture 2 mn.

François Letourneux (Fête de la nature), Denis Couvet (MNHN), Didier Grandcolas (CNRS) ont été décorés le 1er mars.

Les vigiles de la biodiversité étaient à l’honneur le 1er mars. Dans la salle des fêtes de l’Elysée, François Hollande remettait les insignes de Grand officier de l’ordre du mérite à François Letourneux, président de la Fête de la nature. Le président de la République a retracé la carrière de l’ancien directeur général du Conservatoire du littoral sur lequel, a rappelé François Hollande, il a durablement imprimé sa marque. Il a rappelé le passage de François Letourneux à la DATAR, au lancement du premier Parc naturel régional (celui de Scarpe-Escaut), au ministère de l’écologie comme directeur de la nature et des paysages, et à la présidence du comité français de l’UICN, « l’ONU de la nature ».

Au même moment, Barbara Pompili, secrétaire d’Etat chargée de l’écologie, remettait la Légion d’honneur à Denis Couvet, professeur au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et à l’école Polytechnique. « Nous avons besoin d’homme qui comme vous, balayent les sciences écologiques, économiques, sociales, les sciences humaines et les sciences « dures », qui prennent en compte l’homme, sa culture, son devenir », a déclaré la ministre.

Au cours de la même cérémonie, Barbara Pompili a également remis la Légion d’honneur à Philippe Grandcolas, directeur de recherche au CNRS et directeur de l’Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité du MNHN. Dans son allocution, la ministre a évoqué la situation critique de la taxonomie : « Nous vivons une grave crise. Le nombre de taxonomiste diminue de façon alarmante. On n’enseigne plus la taxonomie dans la plupart des universités. Les publications dans ce domaine n’ont pas la plus haute côte et n’attirent donc pas les chercheurs soucieux d’une belle carrière. Le Muséum National, et votre unité en particulier, est pratiquement le dernier bastion de cette science mais fort heureusement, à travers votre unité qui associe UPMC, EPME, et le CNRS, l’aire de répartition du taxonomiste est en passe de s’agrandir. A travers la distinction qui vous est décernée aujourd’hui, c’est donc aussi la taxonomie en tant que discipline que nous célébrons ».