Un dispositif anti-collision pour protéger les cétacés

Photo Fotmart

1756
⏱ Lecture < 1 mn.

A partir d’avril 2017, un équipement anti-collision devra équiper les navires dans les sanctuaires Pelagos (Méditerranée) et Agoa (Antilles).

Les collisions avec les navires sont l’une des principales causes de mortalité non naturelles pour les grands cétacés en Méditerranée (rorquals communs et cachalots notamment). Dans le monde, ces collisions portent atteinte à plusieurs populations de baleines et à la sécurité de certains navires. Une obligation d’équipement d’un dispositif de partage des positions visant à éviter les collisions avec les cétacés dans les sanctuaires marins Pelagos (Méditerranée) et Agoa (Antilles) a été introduite dans la « loi biodiversité ». Un décret qui définit les modalités d’exonération à cette obligation pour les navires qui ne navigueraient que ponctuellement dans les sanctuaires Pelagos et Agoa est en cours de consultation jusqu’au 4 novembre.

Concrètement, tous les bateaux qui navigueront dans les deux sanctuaires concernés devront être équipés d’une part d’un dispositif de repérage des cétacés, et d’autre part d’un équipement peur permettant de communiquer à tous les autres navires présents dans la zone la position des animaux repérés.

Lire le projet de décret