🔻 Seul un Américain de droite sur cinq a confiance dans les scientifiques

Photo d'illustration © md3d / Fotolia

1723
⏱ Lecture 2 mn.

Les Américains, selon leur bord politique, sont plus fortement divisés sur les questions scientifiques et environnementales que dans d’autres parties du monde, montrent de nouvelles recherches.

Une enquête internationale du Pew Research Center révèle que le postulat selon lequel les personnes « de gauche » sont plus susceptibles de se préoccuper de l’environnement que celles « de droite » ou « du centre » est encore plus marqué aux Etats-Unis qu’ailleurs dans le monde. Environ quatre citoyens américains sur dix qui sont politiquement à droite donneraient la priorité à la protection de l’environnement, même si cela entraînait un ralentissement de la croissance économique et une certaine perte d’emplois, contre 87 % de ceux qui sont à gauche.

En Europe, en Australie, au Canada, au Brésil et en Corée du Sud, le fossé est beaucoup moins marqué. Au Royaume-Uni, 68 % des personnes de droite donneraient la priorité à l’environnement, un chiffre similaire à ceux de l’Italie, de la Suède, de la Pologne, de l’Espagne et de la France. À gauche, 84 % des Britanniques donneraient la priorité à la protection de l’environnement, soit une proportion similaire à celle des autres pays européens.

Dans l’ensemble, une nette majorité des personnes interrogées s’est déclarée favorable à la protection de l’environnement aux États-Unis, soit près des deux tiers (64 %) de la population, et un nombre similaire (63 %) a déclaré que le gouvernement faisait trop peu pour lutter contre la crise climatique. Environ la moitié des personnes interrogées ont déclaré que le changement climatique était un problème très grave, et que l’activité humaine y contribuait beaucoup.

Seule une personne sur cinq ayant des opinions politiques de droite a toutefois déclaré qu’elle faisait pleinement confiance aux scientifiques, contre plus de six personnes sur dix à gauche, aux États-Unis. Ceci alors que les résultats de l’étude montrent que les habitants de 20 nations du monde entier ont une grande estime pour les scientifiques en général, et que huit personnes sur dix environ dans le monde déclarent que l’investissement des gouvernements dans la recherche scientifique en vaut la peine.