Nature 2050 : 600 ha protégés (jusqu’en 2050) (2 mn 30)

1611
⏱ Lecture 2 mn.

La CDC-Biodiversité annonce 10 nouveaux projets retenus dans le cadre de son programme Nature 2050.

CDC Biodiversité, filiale de la Caisse des Dépôts, poursuit le développement de son programme Nature 2050 dédié à l’adaptation aux changements climatiques. Au cours des six derniers mois, 10 nouveaux projets ont été lancés sur le territoire métropolitain, ce qui porte le nombre total de projets à 26 pour une surface de près de 600 hectares. Grâce notamment à l’implication financière de 34 contributeurs (principalement des entreprises), CDC Biodiversité s’engage àrestaurer et suivre 1 m2 de territoire jusqu’en 2050 pour chaque versement volontaire de 5 €. Ces versements ne donnent lieu à aucune autre contrepartie que la visibilité de l’action du donateur : ils ne peuvent se substituer aux obligations légales des aménageurs en matière de compensation écologique.

Parmi les dix nouveaux projets, figure un premier projet forestier avec le Centre national de la Propriété forestière (CNPF) dans le Lot consistant à convertir un taillis de châtaignier en futaie par des changements de pratiques sylvicoles permettant de séquestrer davantage de carbone (environ 50 tCO2/ha), tout en veillant à améliorer la biodiversité. Ce projet pourra servir de vitrine à une double certification en matière de biodiversité et de crédits carbone, dans la perspective de la création d’un label bas-carbone.

A l’échelle des changements climatiques, le bassin des Gaves (Pyrénées-Atlantiques), en raison notamment de sa proximité avec le massif pyrénéen, jouera un rôle important dans les prochaines décennies en termes de maintien des populations de poissons migrateurs comme le saumon. L’action consistera à restaurer et maintenir de la biodiversité sur le bassin de l’Adour, en améliorant le franchissement des poissons sur près de 220 ha.

Enfin, dans le cadre du concours « Arbres d’Avenir », Nature 2050 a récompensé six projets agricoles, dont un projet en Loire-Atlantique visant à utiliser l’arbre pour rétablir la fertilité des sols et la reconquête de la qualité de l’eau dans une région de monoculture, ou encore un projet agroforestier de 30 hectares dans la Drôme consistant à diviser de grandes parcelles agricoles en plantant plus de 6500 plants de diverses essences d’arbres pour améliorer la biodiversité.

CDC Biodiversité est une filiale du groupe Caisse des Dépôts entièrement dédiée à l’action, établie dans la durée, en faveur de la biodiversité. Elle intervient pour le compte de maîtres d’ouvrage publics et privés, qui lui délèguent le pilotage de leurs actions, volontaires ou réglementaires (compensation), de restauration de la biodiversité et de gestion d’espaces naturels et paysagers. Autour du programme volontaire Nature 2050, elle fédère des acteurs privés aux côtés des pouvoirs publics. Ainsi, aux côtés de la Caisse des Dépôts et de ses filiales (ICADE, Bpifrance, CDC Habitat, La Compagnie des Alpes, Transdev), un premier groupe d’acteurs d’envergure s’est mobilisé: Immobilière 3F, Ipsec, La Banque Postale Asset Management, AccorHotels, Habitat Réuni, UEM, Domofrance, Kedge Business School… et de nombreux partenaires (Collectivités et Etablissements Publics, tels que la Métropole du Grand Paris, la Région Provence Alpes Côte d’Azur, Saint- Etienne métropole, Ville de Sevran, le Parc Naturel RégionalPérigord Limousin…) ont également rejoint le programme.