Tourisme : la France, destination nature !

1459
⏱ Lecture 2 mn.

Une étude du Ministère de l’écologie révèle que la qualité des espaces naturels est la première motivation des touristes étrangers qui visitent la France

Le tourisme constitue un secteur économique et social déterminant pour la France. En 2015, la France a accueilli 84,5 millions de touristes étrangers en métropole et environ 400 000 en outre-mer, la plaçant au premier rang mondial des destinations touristiques. Cette activité a généré 41,4 milliards d’euros de recettes. La consommation touristique intérieure cela va 158,6 milliards d’euros, soit 7,3 % du PIB. Le secteur du tourisme représente 7,8 % des emplois salariés (soit plus d’un million de salariés, en équivalent temps plein). Afin de faire de la France le leader mondial du tourisme, le ministère des affaires étrangères a fixé pour objectif d’accueillir 100 millions de touristes parents d’ici à 2020 sur le territoire national.

Cependant, le tourisme est, par ailleurs, générateur de pression sur l’environnement. Les déplacements touristiques, transports aériens routiers, contribue aux émissions de gaz à effet de serre et dégrade la qualité de l’air. Dans les territoires où le tourisme constitue une activité majeure, l’environnement est également soumis à de fortes tensions. Le développement des hébergements touristiques occasion d’une artificielle gestion des sols et entraîne un accroissement des pressions sur les ressources naturelles.

concentrée en France sur de courtes périodes, principalement pendant les vacances scolaires, l’activité touristique est particulièrement marquée en juillet et août. En 2014, ces deux mois Couper 40 % des nuitées de voyage pour motif personnel. Cette saisonnalité accroît les flux de visiteurs sur les territoires parfois faiblement peuplées. La population y augmente considérablement certaines périodes de l’année, accroissant les pressions sur les ressources naturelles et nécessitant des dispositifs de gestion adaptée. Une étude publiée par le ministère de l’écologie étudie l’impact des variations démographiques occasionnées par le tourisme sur l’environnement, dans les territoires touristiques point face au développement du tourisme, et afin de limiter les tensions sur les ressources et ainsi préserver les territoires touristiques, des pratiques promouvant développement durable du tourisme se diffuse. L’étude du ministère de l’écologie étudie la place et l’évolution de ces initiatives, privées et publiques, qu’il se multiples qui se multiplient dans l’optique d’un tourisme durable.

On y apprend notamment que la qualité des ressources naturelles est le principal facteur de fidélisation des touristes sur une destination, bien avant les attractions culturelles ou historiques et la qualité de l’hébergement. Cette caractéristique est nettement plus marquée en France que dans les autres Etats de l’Union européenne : 36 / des touristes placent ce critère en tête de leurs motivations en France, contre 26 % pour l’ensemble de l’UE. La France est donc clairement identifiée comme une destination « nature ».

Lire l’étude