Biodiversité : un « cadre conceptuel » pour l’évaluation française

1264
⏱ Lecture < 1 mn.

Le ministère de l’écologie et la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) publient un document de référence, accompagné d’un glossaire analytique, pour permettre à tous les acteurs de se comprendre.

Le programme EFESE (Evaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques) a fait apparaître la nécessité de disposer d’un cadre de référence et d’un langage partagé, afin que tous les acteurs concernés par la biodiversité aient l’assurance de se comprendre. Du fait de la diversité des acteurs et des champs disciplinaires mobilisés, il est essentiel que chacun puisse dépasser ses propres habitudes sémantiques ou le jargon de sa propre discipline afin de parvenir à un degré de compréhension commun suffisant pour construire une évaluation interdisciplinaire et partagée au-delà des communautés scientifiques, par tous les acteurs de la transition écologique.

C’est l’ambition du document de référence élaboré par la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) et le ministère, et publié par le Commissariat général au développement durable (CGDD). Ce « cadre conceptuel » (parfois très, très conceptuel…) est accompagné d’un « glossaire analytique », qui expose les différentes acceptions d’un terme et indique celle retenue dans le cadre de l’EFESE. Un vocable aussi anodin que le mot « avantage », par exemple, fait l’objet de près de deux pages (denses) d’analyse. Ce document qui n’a rien d’une lecture de plage sera précieux pour les professionnels de la biodiversité et des services écosystémiques !

Télécharger le document