Nature 2050 : des fonds pour la biodiversité

1777
⏱ Lecture 2 mn.

CDC Biodiversité, filiale de la Caisse des Dépôts, lance un programme d’actions fondées sur l’adaptation des territoires au changement climatique.

Soutenu par le Muséum national d’Histoire Naturelle, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, France Nature Environnement et la Ligue de Protection des Oiseaux, le programme Nature 2050 s’adresse aux entreprises publiques et privées désireuses d’agir volontairement pour la nature en contribuant à son financement.

Les actions de restauration de la biodiversité seront fondées sur des solutions naturelles, en partant du principe que face à l’incertitude relative à l’évolution du climat, l’approche la plus raisonnable consiste à miser sur la résilience d’écosystèmes restaurés. Cette stratégie se structurera autour de trois types d’action : protéger, connecter, restaurer, et visera les zones humides, les continuités écologiques, les espaces forestiers et agricoles, la biodiversité urbaine.

Les actions seront conduites avec les habitants des territoires concernés : agriculteurs, forestiers, collectivités, organisations professionnelles, entreprises, etc. « Par son caractère territorial, par son implication économique pour des filières d’excellence de la France, l’enjeu biodiversité correspond aux fondamentaux de la Caisse des Dépôts. Nature 2050 met l’accent sur un point fondamental : le lien indissoluble entre climat et biodiversité. C’est notamment parce que l’évolution climatique met en péril nos écosystèmes qu’il faut réduire nos émissions. Cela nous rappelle qu’il y a urgence et que c’est dès maintenant qu’il faut agir, pour favoriser l’adaptation des territoires et préparer pour le siècle qui vient, un environnement vivable pour nos concitoyens » déclare Pierre-Rene Lemas, directeur général du groupe Caisse des Dépôts.

Les premières initiatives débuteront en Charente-Maritime par la restauration d’un écosystème côtier de la réserve naturelle de la baie de l’Aiguillon, puis en Seine-Saint-Denis en recréant des espaces naturels à haute valeur écologique sur des friches industrielles ou en adaptant aux changements climatiques le bois de Grâce en Seine-et- Marne. La réhabilitation de la forêt cévenole dans le Gard ainsi que le rétablissement du cours naturel de rivières limousines feront également partie des premiers projets de Nature 2050. Le programme sera financé par les entreprises qui souhaitent agir pour les territoires où elles sont implantées et où vivent leurs clients et leurs partenaires. Nature 2050 pourrait ainsi constituer un nouvel outil de financement de la transition écologique des territoires en appui des politiques publiques.

« L’humanité est en train de forcer les systèmes naturels à subir en 50 ans une évolution qui habituellement prend 10000 ans. Nous devons agir dès maintenant pour permettre l’adaptation des espaces agricoles, naturels et forestiers aux changements climatiques. Et cela en recourant à des solutions basées sur la nature », conclut Laurent Piermont, Président de CDC Biodiversité

CDC Biodiversité