Le Parlement Européen vote l’interdiction des minutions au plomb pour la chasse

Photo d'illustration ©-Jean-Fransoi-Monier-AFP--scaled

1932
A hunter shows cartridges on the opening day of France's hunting season in the area, in Melleray, northwestern France, on September 30, 2018. (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
⏱ Lecture < 1 mn.

Le 25 novembres 2020, le Parlement Européen a voté l’interdiction de l’utilisation des munitions au plomb dans les zones humides de l’Union européenne.

Le 25 novembre, le Danemark annonçait l’interdiction des munitions au plomb pour les chasseurs. La transition se voudra progressive et devrait être complètement effective d’ici 2023. Le Parlement Européen était également en négociations le même jour. Il a voté pour stopper l’usage de ces munitions dans les zones humides de l’Union Européenne. 362 députés européens ont voté en faveur du moratoire, 292 contre et 39 se sont abstenus.

Le Comité des États membre (ECHA) avait déjà voté pour arrêter cette pratique en octobre à cause des propriétés toxiques que présentent le plomb. Seulement, les députés sont restés divisés sur la motion présentée par les groupes d’extrême droite Conservateurs et réformistes européens ainsi que le groupe Identité et démocratie.

La grenaille de plomb qui est la munition principalement concernée par le débat se compose de nombreuses balles minuscules qui sont projetées hors du fusil de chasse. Ce qui fait qu’une petite partie du plomb tiré atteint réellement sa cible. Le reste est dispersé dans la nature. Il est estimé qu’environ 21 à 27 000 tonnes de plomb sont dispersées dans l’environnement de l’UE chaque année à cause de ces utilisations selon Birdlife. Ces balles sont ensuite souvent ingérées par les oiseaux aquatiques (cygnes, flamants rose, canards, oies). L’Agence européenne des produits chimiques estime que cela entraîne la mort de plus d’un million d’oiseaux aquatiques chaque année.