Le gouvernement écossais veut protéger 30% des terres

Photo d'illustration ©3157171 de Pixabay

1499
⏱ Lecture < 1 mn.

Le gouvernement écossais a annoncé des plans visant à protéger 30% des terres, à stimuler la biodiversité et à lutter contre le changement climatique.

Des collines ondulantes aux montagnes enneigées en passant par des milliers de lochs d’eau douce, l’Écosse abrite environ 90 000 espèces d’animaux, de microbes et de plantes. Le gouvernement propose des plans d’actions afin de protéger 30% des terres, pour stimuler la biodiversité et lutter contre le changement climatique. Si elles sont adoptées, les nouvelles lois contribueront à sauvegarder la biodiversité et l’économie naturelle écossaise, qui ont été évaluées à environ 39 milliards de dollars.

Ces plans prévoient que 30 % des terres écossaises recevront un statut de protection, contre 22,7 % auparavant, et le gouvernement étudiera les possibilités d’étendre encore cette protection. Actuellement, 37 % du milieu marin écossais est protégé. Le gouvernement a l’attention également de faire évoluer son plan sur le changement climatique en orientant ses actions sur les solutions basées sur la nature et donc en agissant notamment sur la restauration des tourbières et la création de zones boisées.

Il existe environ 30 000 lochs d’eau douce en Écosse. Le Loch Ness fait partie d’une série de sites écologiques importants. Il contient 7 452 millions de mètres cubes d’eau, soit plus que tous les lacs d’Angleterre et du Pays de Galles réunis. Les lochs ont été formés par l’érosion glaciaire au cours de la dernière grande période glaciaire et peuvent constituer d’importants habitats pour la faune. Ils sont menacés par la pollution, qui peut modifier l’équilibre des nutriments dans l’eau, et l’augmentation du nombre d’espèces végétales envahissantes qui se retrouvent dans l’écosystème.

L’initiative du gouvernement écossais rentre dans la « Campagne pour la nature » dont un des objectifs est de protéger au moins 30 % du monde naturel d’ici 2030.