La part du (faux) colibri (1 mn 30)

1475
⏱ Lecture 2 mn.

Dans le cadre d’une série animalière, Un colibri-espion a filmé comme jamais auparavant l’envol des papillons monarques dans les forêts mexicaines.

Chaque année, dans la fraîcheur des montagnes mexicaines, d’innombrables papillons monarques se rassemblent pour l’hiver. Lorsque le soleil chauffe leurs ailes à la bonne température, la masse des monarques prend son envol. Ce spectacle étonnant a été filmé comme jamais auparavant par une caméra espion planante déguisée en colibri. Ces images font partie de la série Spy in the Wild de PBS NATURE. Cette série utilise des « espions » animatroniques afin d’observer de près la vie des animaux: orangs-outans, suricates, tortues, ou encore d’hippopotames. [ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1,2,3,4,5″ ihc_mb_template= »1″ ]

« Nous voulions faire une petite créature espion qui puisse explorer et manœuvrer dans une forêt et filmer l’une des créatures les plus fragiles de toute la série, les papillons monarques« , a déclaré Phil Dalton de John Downer Productions dans une interview pour Nature. « Nous savions que les colibris partagent leur habitat et c’est ce qui nous a inspiré. L’objectif était de faire en sorte qu’un colibri à l’échelle, à environ 20 centimètres de la tête à la queue, plane dans toutes les directions, soit aussi silencieux que possible et n’ait pas de parties mobiles exposées, ainsi que de transporter une caméra 4K. » Le résultat final « était aussi totalement inoffensif pour les papillons, grâce à des boucliers qui les protégeaient de tout contact avec les pièces en mouvement. »

Année après année, des générations de papillons monarques (Danaus plexippus) migrent vers les mêmes arbres que leurs ancêtres, courbant les branches avec le poids de leurs grappes orange-noir. Si l’on sait qu’ils parcourent 4 500 kilomètres depuis les forêts tempérées d’Amérique du Nord pour hiverner, le mécanisme de cette migration multi-générationnelle vers ces arbres spécifiques reste un mystère.

Les monarques sont divisés en deux populations principales : les monarques occidentaux, qui passent l’hiver en Californie, et les monarques orientaux, qui passent l’hiver dans les montagnes de la Sierra Madre au Mexique. Le nombre de papillons monarques qui hivernent au Mexique a diminué de plus de moitié au cours de la saison hivernale 2019-2020, et les populations de monarques de l’Ouest sont également en baisse critique depuis deux ans.

[/ihc-hide-content]