Canada : l’ours Kermode est encore plus rare que ce qu’on imaginait

Photo d'illustration ©Jack Plant

2135
⏱ Lecture < 1 mn.

L’Ours Kermode est une espèce rare d’ours noir. Appelé aussi « ours esprit », le mammifère au pelage blanc vit sur la côte centrale de la Colombie-Britannique. Alors que les scientifiques avaient estimé qu’il n’y avait qu’entre 100 et 500 ours blancs de cette espèce, il semblerait que le gène spécifique de l’ours esprit est jusqu’à 50% plus rare que ce qu’on imaginait.

L’Ours esprit est une espèce d’ours noir qui tient son pelage crème d’un gène récessif rare. Plus connu sous le nom d’ours Kermode, l’animal est sacré aux yeux du peuple indigène vivant dans la région de la forêt Grand Ours. Des scientifiques ont tenté de quantifier le nombre d’ours esprits pour évaluer sa rareté. Alors qu’ils estimaient la population entre 100 et 500 ours Kermode, une étude menée sur huit ans au cœur de la forêt pluviale du Grand Ours dans l’Ouest Canadien a conclu que le gène à l’origine de cette espèce est jusqu’à 50% plus rare que ce qui était imaginé.

Les scientifiques ont noté que les lieux où il y avait la plus grande de concentration d’ours esprits étaient en dehors des zones protégées de la Colombie-Britannique. L’ours en plus d’être rare est aussi vulnérable en raison des projets d’exploitation forestière, minière et de forage. Le mammifère serait un élément essentiel de la bonne santé de la forêt, ce qui inquiète les scientifiques. En plus de leur importance culturelle, économique et génétique, les ours Kermode, ainsi que leurs homologues noirs, enrichissent la forêt en répandant des nutriments marins par le transport des saumons du ruisseau à la forêt où ils le mangent. Avec le changement climatique, le stock de saumons diminue de manière inquiétante, ce qui constitue une menace importante pour l’ours esprit et son environnement.

Lire l’étude