Agir pour le vivant : le programme du jeudi 24 août

418
⏱ Lecture 3 mn.

Écologie sociale

Au-delà de la question stratégique de la convergence des luttes, injustices sociales et environnementales sont des symptômes d’une seule et même cause.

Le constat accablant des inégalités n’est pas le fruit du hasard mais le résultat d’un système économique profondément violent et de politiques choisies, des siècles de croissance capitaliste fondée sur l’exploitation d’une partie des êtres vivants, humains et non humains, et sur l’épuisement des ressources.

Il est urgent de replacer la lutte écologiste dans la continuité des luttes politiques et sociales qui prônent la justice pour toutes et tous. Le réchauffement climatique agit comme un démultiplicateur d’inégalités et nous rappelle plus que jamais la nécessité de protéger les populations les plus vulnérables. Cause ou conséquence, l’écologie n’est pas un enjeu isolé et ne peut se passer aujourd’hui d’une réelle attention aux mouvements sociaux et de l’intégration des personnes marginalisées.

En mettant la question de la subsistance et des limites planétaires au centre des débats, l’écologie sociale offre de nouveaux cadres à partir desquels repenser nos modes de gouvernance politique.

UN CAFÉ AVEC CAFÉ DE L’ENTREVUE 09h00 — 10h00 Gratuit sur inscription

S’ADAPTER, DEMANTELER, RENONCER Café avec Alexandre Monnin, philosophe, directeur scientifique d’Origens Medialab et professeur à l’ESC Clermont Business School 
Modération : Salomé Saqué, journaliste pour Blast et France Info

CONFÉRENCE-DÉBAT CHAPELLE DU MÉJAN 10h30 — 12h30 Payant

NOUS SERONS UN PEUPLE QUAND ? Une  certaine écologie politique se construit aujourd’hui au détriment de populations à qui paradoxalement, nous déléguons nos subsistances. Comment élargir le front écologique et saisir l’occasion d’organiser concrètement une solidarité du tout vivant Avec la participation de Fatima Ouassak, politologue et militante écologiste; Arturo Escobaranthropologue, chercheur-activiste; Lauriane Lemasson, ethnomusicologue Modération : Salomé Saquéjournaliste pour Blast et France Info

CONFÉRENCE-DÉBAT CHAPELLE DU MÉJAN 14h30 — 16h30 Payant

POUR UN NOUVEL IMAGINAIRE POLITIQUE Prendre en charge notre subsistance, organiser notre autonomie, combattre le sacrifice de certains territoires en réaffirmant l’égal dignité de tous les êtres… autant de chantiers qui mettent au défi notre modèle contemporain centralisé, déterritorialisé et soumis aux marchés financiers. Comment réarmer la politique face au constat de cet échec et à quelle échelle le penser ?  Avec la participation de Catherine Malabouprofesseure à l’Université de Californie à Irvine; Aurélien Bernier,journalisteauteur; Ian, activiste contre les frontières, le racisme et les violences d’Etat  Modération : Salomé Saquéjournaliste pour Blast et France Info

ASSEMBLEE DU VIVANT PLACE VOLTAIRE 17h30 — 19h00 Gratuit sur inscription

S’ENVISAGER, CE QUE PEUT LE VISAGE Les assemblées du vivant proposent un espace de penser-ensemble, lieu de dialogue plus que de débat, pour construire du sens partagé. Nicolas Mathieu, auteur; et Guillaume Binet, photographe, co-fondateur de l’agence MYOP
Modération : Bertrand Hagenmuller, sociologue, réalisateur

S’ENGAGER POUR LE VIVANT LE PRINTEMPS 17h30 — 19h00 Gratuit sur inscription

LES INEGALITES ENVIRONNEMENTALES Conférence et atelier créatif pour mieux appréhender les inégalités environnementales et découvrir les luttes associées. Une proposition du collectif Le Bruit Qui Court Avec la participation de Sophia Dubois des ImpactricesAnne Drilleau de Petit à Petit.

BISTROS CITOYENS LA CROISIERE 19h00 – 20h00 Gratuit sur inscription

SOMMES-NOUS TROP NOMBREUX SUR TERRE ? En collaboration avec l’Observatoire des Sciences et de l’Univers Institut Pythéas (CNRS, AMU, IRD, INRAE)  Des moments de décryptage participatifs des grandes idées reçues liés aux enjeux socio-environnementaux. Avec Bénédicte Gastineau, Chargée de recherche IRD, démographe au Laboratoire Population Environnement et Développement (LPED); Joël GuiotDirecteur de Recherche CNRS au Centre Européen de Recherche et d’Enseignement des Géosciences de l’Environnement (CEREGE) Modération : Natacha Triou, journaliste France Culture  et Nicolas Meyrieux, humoriste

SOIRÉE LA CROISIERE à partir de 21h00 Payant

DIRE NON, COMMENT S’ORGANISER EN TEMPS D’EFFONDREMENT
En collaboration avec Paloma Moritzjournaliste pour Blast À l’heure où le dérèglement climatique s’aggrave bien plus vite que prévu et la biodiversité s’effondre, comment agir ? Une soirée pour parler des luttes et de celleux qui résistent et engagent leurs corps pour la préservation de nos conditions de vies et pour la défense des territoires. Un temps de rencontre et de partage pour récupérer notre puissance d’agir politique et s’organiser concrètement. Entre conversations, musique et danse, un moment collectif pour s’élever contre les projets absurdes et mortifères qui continuent à voir le jour aujourd’hui et imaginer un autre avenir. Avec : Cyril Dionréalisateur, écrivain et militant écologisteCorinne Morel Darleuxauteure et militante écosocialisteJérôme Santolinicofondateur de Scientifiques en rébellionChristian Vanizettecofondateur de makesense et RegroopHervé Kempfrédacteur en chef de Reporterre, collectifs en lutte contre les projets d’infrastructures routières et l’accaparement des terres, Marine Yzquierdoavocate en droit de l’environnement, membre de Notre Affaire à Tous, Sebastian Restrepo et Catalina Mesareprésentant·es du mouvement Visión suroeste en Colombie, Ian, activiste contre les frontières, le racisme et les violences d’État, Olivier Dubuquoyréalisateur, géographe et militant et d’autres invité·es…