Agir pour le vivant : le programme du mercredi 23 août

427
⏱ Lecture 3 mn.

Faire corps

Le corps est un objet politique, dans sa construction, son inscription dans l’espace et la manière dont il est représenté ou exploité. Il incarne la violence d’une époque qui réduit la matière à un ensemble de ressources. Simple enveloppe charnelle, il est un potentiel à améliorer et parfaire, en repoussant toujours plus ses limites – dont le transhumanisme en est le témoin – mais paradoxalement malmené par un environnement malsain et pollué. Nous nous épuisons à soigner nos corps individuels sans penser à leur inscription dans un environnement plus large.

Nous réalisons alors intimement que nos corps ne sont pas de simples outils, mais bien le lieu et la condition même de notre être-au-monde. Incarner une société du vivant passe par une nouvelle figure corporelle, celle d’un corps habité pleinement, tirant toute sa puissance de son inscription dans un continuum terrestre et non de la négation de sa vulnérabilité.

C’est également en donnant à voir les corps, corps résistants, corps vivants, que l’on se réapproprie une forme d’expression politique et que l’on fait société.


BALADE
JARDIN HORTUS 08h00 — 9h00 Gratuit

PRENDRE SOIN DU CORPS-TERRITOIRE
Balade avec Felipe Valencia y Sebastian Restrepo, membres du mouvement Visión suroeste en Colombie

UN CAFÉ AVEC CAFÉ DE L’ENTREVUE 09h00 — 10h00 Gratuit sur inscription  

LES CORPS EN LUTTE

Café avec Moira Ivana Millan, weychafe du peuple mapuche, activiste, défenseuse des droits de l’homme, de son peuple, de la Terre et écrivaine

CONFÉRENCE-DÉBAT CHAPELLE DU MÉJAN 10h30 — 12h30 Payant

 DES CORPS AUX BORDS DU MONDE
Certains corps sont les premiers témoins des violences systémiques contemporaines, normés, pollués, exclus et invisibilisés. Observer le corps comme point de départ politique c’est lutter contre cette marginalisation des corps opprimés mais c’est également élargir la communauté et l’ouvrir à tous les corps vivants, humains comme non-humains. 

Avec la participation de Nicolas Mathieu, auteur; Marta Segarra, directrice de recherche au CNRS, au Laboratoire d’Études de genre et de sexualité-LEGS; Nadia Yala Kisukidi, romancière et philosophe, maîtresse de conférences en philosophie à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Modération : Edith Bertholet, dramaturge

CONFÉRENCE-DÉBAT CHAPELLE DU MÉJAN 14h30 — 16h30 Payant

 HABITER NOS CORPS TERRESTRES
La technique et le transhumanisme viennent accomplir le vieux projet de la modernité néolibéral d’une quête infinie de l’efficacité et de la puissance. Alors que nos corps seront ramenés violemment à leur réalité terrestre par le réchauffement climatique, comment accepter notre vulnérabilité ? Et comment reprendre possession de nos corps face aux injonctions de notre système ?

Avec la participation de Pierre Madelintraducteur, essayiste; Céline Loozen, reporter et documentariste scientifique; Achille Mbembe, philosophe. Modération : Edith Bertholet, dramaturge

 

ASSEMBLEE DU VIVANT PLACE VOLTAIRE 17h30 — 19h00 Gratuit sur inscription

CORPS SENTANT, CORPS VIBRANT, LES BIENFAITS DU TOUCHER  
Les assemblées du vivant proposent un espace de penser-ensemble, lieu de dialogue plus que de débat, pour construire du sens partagé. Avec la participation de Claire Richard, auteure, journaliste; Jean-François Martin, psychomotricien. Modération : Bertrand Hagenmuller, sociologue, réalisateur

 

S’ENGAGER POUR LE VIVANT LE PRINTEMPS 17h30 — 19h00 Gratuit sur inscription

POLITISER NOS CORPS
Une proposition du Bruit Qui Court Conférence dansée. “La choré dont vous êtes les héro.ines . Venez vous immerger dans un conte retro-futuriste où des initiations aux danses aux chants populaires permettent de lutter contre les injustices” Une proposition d’Emma Calikanzaros du collectif Le Bruit Qui Court Avec : Antoine Delaunay-Belleville, développeur de commuautés chez makesense  

CONVERSATION A CIEL OUVERT JARDIN LAPIDAIRE Entrée Rue de la Calade 18h00 — 19h00 Gratuit sur inscription

POUR UN DESIGN DES MONDES RURAUX.
Participez à l’enregistrement d’un podcast en live ! En partenariat avec la Fondation Thalie dans le cadre du podcast “Créateurs face à l’urgence climatique”  avec Emmanuel Tibloux, directeur chez École nationale supérieure des Arts Décoratifs (Ensad); Samuel Tomatis,designer diplômé de l’ENSCI – Les Ateliers spécialisé en biodesignCo-Modération : Nathalie Guiot, , fondatrice-présidente de la Fondation Thalieet Chiara Vecchiarelli, curatrice du programme “Créateurs face à l’urgence climatique”.

BISTROS CITOYENS
LA CROISIERE
19h00 – 20h00
Gratuit sur inscription

UN PETIT CLIC POUR UN GROS CRASH En collaboration avec l’Institut des sciences et de l’univers. Des moments de décryptage participatifs des grandes idées reçues liés aux enjeux socio-environnementaux. Avec la participation de Didier Mallarino, responsable informatique du site Toulonnais du laboratoire MIO au sein de l’OSU Ptytheas, ingénieur de recherche au CNRS et directeur adjoint d’EcoInfo pour une informatique éco-responsable; Vincent Courboulay, auteur de L’archipel des Manifeste des gafam pour un numérique responsable,Modération : Natacha Triou, journaliste France Culture et Nicolas Meyrieux, humoriste

SOIRÉE LA CROISIERE à partir de 21h00 Payant

DESACCORPS

Désaccorps, une soirée avec les poétesses Meryem Alqamar, Aurélie Olivier, Karima Ouaghenimautrice et Juliette Rousseau Musique : Madeleine Cazenave au piano. À quel endroit de ton corps naissent tes mots ? À quoi s’arriment-ils ? Écrire depuis le corps n’est pas un simple choix esthétique, c’est la réponse à un besoin radical de guérir. En ce sens, la poésie est aussi un outil de révolte. Elle a, de tous temps, accompagné les grands mouvements de lutte pour l’émancipation, comme leurs moments les plus fragiles. Les quatre poétesses travaillent, chacune à leur manière, la matière du monde depuis leurs expériences respectives : colonialisme, hétéro-patriarcat, immigration, agro-industrie. Le temps d’une soirée, accompagnées de la pianiste Madeleine Cazenave, elles proposent de faire dialogue depuis les corps et depuis les langues.