Un collectif de députés pionnier pour la transition écologique (1 min 30)

Photo © Richard Ying et Tangui Morlier

2016
© Richard-Ying-et-Tangui-Morlier
⏱ Lecture 2 mn.

Plus de 135 députés de l’Assemblée nationale viennent de créer un collectif afin d’accélérer les prises de décisions politiques sur la transition écologique. Leur charte expose leur feuille de route.

« Nous, députées et députés élus de sensibilités politiques variées, mais réunis par la conviction que la transition écologique et solidaire ne peut plus attendre, avons décidé d’unir nos forces pour que soient portées et votées des avancées nouvelles à la hauteur des enjeux.» Ainsi débute la charte « Accélérons » publiée par plus de 135 députés de tous bords politiques, afin d’accompagner leur nouveau collectif parlementaire invitant chacun à s’impliquer dans la transition écologique « avant qu’il ne soit trop tard.» « L’urgence climatique mérite que nous innovions aussi au Parlement pour impulser et accélérer ce changement : mobilité, énergie, consommation et production durables, agriculture et alimentation, biodiversité, sols et océans, climat, santé environnementale, priorités dans les investissements privés et publics comme dans les lois de finances, basculement des fiscalités et des régulations, solidarité, projet européen… les chantiers ne manquent pas et les solutions existent : elles demandent du courage politique !» Prenant comme « révélateur» le départ de Nicolas Hulot, et comme compte-à-rebours les « alertes renouvelées des scientifiques », le collectif promeut (et promet) de l’action, rien que de l’action. « Nous unirons nos analyses et nos votes sur des points clefs et des avancées décisives ; à côté de la fabrique de la loi, nous initierons ou soutiendrons des coalitions de projets novatrices ; nos modalités de travail seront souples et efficaces, respectueuses de nos entités politiques propres mais dépassant les clivages. Une réunion bimensuelle permettra de définir nos priorités d’actions dans l’agenda parlementaire ; nous nous engageons à travailler au plus près des territoires, des acteurs et de la société civile.»

Dans la feuille de route d’« Accélérons » figure notamment les nouvelles énergies, la mobilité durable, la lutte contre le gaspillage alimentaire, la concrétisation du Plan Climat et la protection de la biodiversité, « en introduisant des bonus-malus sur certains dispositifs existants pour lutter contre l’artificialisation des sols». Un premier évènement transpartisan sera organisé fin novembre ou début décembre à l’Assemblée Nationale, sur la thématique « quelles propositions pour le financement de la transition écologique en Europe ? » et des propositions de réflexions seront lancées, par exemple sur la création d’un parquet environnemental.«Nous invitons tous nos collègues parlementaires, motivés par cette démarche humaniste, à nous rejoindre pour être le plus grand nombre dans ce collectif d’un genre nouveau,souligne le collectif.[ …] Nous appelons également les sénateurs et députés européens à initier des démarches similaires pour travailler ensemble.»

La charte « Accélérons »