Pubs « nature » : cartons rouges pour Suzuki et Honda

1916
⏱ Lecture 2 mn.

Saisi par France nature Environnement (FNE) et par un particulier, le Jury de déontologie publicitaire a réclamé non-conformes aux règles professionnelles des publicités montrant des engins à moteur dans des sites naturels non ouverts à la circulation.

Pour la publicité de Honda, le Jury relève que le conducteur de la moto visible sur la photo roule dans un espace naturel, au milieu d’une gerbe d’eau. Le visuel est accompagné du texte « l’aventure n’attend plus que vous. Une machine qui va bien au-delà des frontières de la ville. La souplesse du X-ADV permet de combiner trajets quotidiens urbains et échappées hors des sentiers battus le week-end : à vous de jouer ! ».

La moto est, dans ce visuel, présentée comme circulant en milieu naturel sans être positionnée sur une voie ouverte à la circulation, ce qui n’est d’ailleurs pas contesté.

Le Jury rappelle que si la présentation de véhicules motorisés dans des espaces naturels est admise en publicité, ceci n’est possible que si elle est organisée de façon à montrer que le véhicule en cause se trouve sur une voie ouverte à la circulation. Ne pas respecter cette règle relaie une représentation de comportements contraires à la protection de l’environnement et à la préservation des ressources et les banalise.

Pour Suzuki, le Jury relève de la même manière que le visuel montre un véhicule S-Cross stationné au bord d’un lac, dans un paysage naturel, sur un espace caillouteux. Aucun élément de ce visuel ne permet de penser que ce véhicule serait positionné sur une voie ouverte à la circulation. Pour les mêmes raisons, il considère donc que cette publicité viole les règles de la profession. « Les avis rendus par le jury dans ces deux affaires vont dans le bon sens : celui du respect des règles de déontologie publicitaire et de la législation environnementale, se félicite FNE. Ils sonnent comme des avertissements adressés aux grandes entreprises, un rappel de leurs obligations, et du fait que leurs campagnes publicitaires ne sont pas neutres de conséquences sur le milieu naturel. »

Lire la décision Honda

Lire la décision Suzuki