🔻Un plan pour adapter les forêts au changement climatique

Photo d'illustration © anthark de Pixabay

1702
⏱ Lecture 2 mn.

Le 22 décembre, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie et les acteurs de la filière forêt-bois se sont réunis par visioconférence pour échanger sur le lancement officiel du volet forestier du plan de relance.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie et les acteurs de la filière forêt-bois ont officialisé le lancement du volet forestier du plan de relance le mardi 22 décembre autour d’une réunion par visioconférence. Les deux parties ont concrétisé les actions à mettre en place. Le ministre a reçu une feuille de route pour l’adaptation des forêts au changement climatique et a signé avec les acteurs de la filière forêt-bois une charte d’engagement pour sceller cette dynamique. La feuille de route « Agir pour des forêts résilientes et un maintien des services qu’elles rendent » vient souligner les objectifs et stratégies à adopter et défini les priorités pour adapter des forêts au changement climatique. Ces priorités sont au nombre de 9 déclinées en un plan d’actions (à retrouver en annexe 2 de la feuille de route) :

  • Renforcer la coopération scientifique et les connaissances pour l’adaptation des forêts et de la filière forêt-bois au changement climatique ;
  • Diffuser et s’approprier les connaissances acquises, développer et centraliser les outils de diagnostic et d’aide à la décision face aux risques climatiques pour l’adaptation ;
  • Promouvoir les pratiques sylvicoles qui augmentent la résilience, diminuent les risques et limitent l’impact des crises ;
  • Mobiliser les outils financiers permettant aux propriétaires d’investir pour adapter leurs forêts ;
  • Conforter la veille et le suivi sanitaire, organiser la gestion de crises ;
  • Renforcer et étendre les dispositifs de prévention et de lutte contre les risques abiotiques, et notamment la défense contre les incendies (DFCI) ;
  • Préparer et accompagner l’adaptation de l’amont de la filière, en développant une solidarité élargie de filière pour être en mesure de préparer les ressources forestières futures ;
  • Préparer et accompagner l’adaptation des entreprises de l’aval de la filière ;
  • Renforcer le dialogue et la concertation, développer l’animation et la médiation entre acteurs au sein des territoires.

Le plan de relance comporte une enveloppe de 200 millions d’euros pour les deux prochaines consacrée à la filière forêt-bois. 150 millions d’euros seront investis pour le renouvellement forestier, 22 millions pour l’acquisition d’une couverture de données « lidar » (Télédétection par laser) et 20 millions d’euros seront alloués en soutien à l’industrie de transformation du bois. L’ambition générale est d’adapter les forêts au changement climatique et d’initier leur renouvellement pour protéger la biodiversité et répondre aux besoins de la société en produits de bois. Les actions prévues sont axées autour de quatre objectifs principaux :

  • Accompagner la forêt vers plus de résilience et d’adaptation face au défi du changement climatique ;
  • Promouvoir le bois en tant que ressource renouvelable et écologique, en particulier pour le stockage du carbone dans la construction ;
  • Réconcilier et créer un lien indéfectible entre l’amont et l’aval au service d’une production de bois souveraine, compétitive et durable ;
  • Reconnaître et valoriser la multifonctionnalité de la forêt, dans toutes ses dimensions (économiques, écologiques et sociétales).

Feuille de route pour l’adaptation des forêts au changement climatique