La liste rouge de l’UICN actualisée s’inquiète pour les raies et les primates (1 mn 30)

1946
⏱ Lecture 2 mn.

Des animaux des abysses, des primates, des plantes ou encore des champignons sont menacés d’extinction à cause de l’Homme, selon la « Liste rouge » de l’UICN mise à jour jeudi 18 juillet.

Plus de 100.000 espèces – 105.732 exactement – sont répertoriées sur la liste rouge actualisée de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), dont 28.338 sont menacées d’extinction, selon un communiqué, soit 7.000 de plus que dans la dernière version. « Cette actualisation montre clairement à quel point les humains surexploitent la faune et la flore sauvage à travers le monde« , déclare Grethel Aguilar, directrice générale de l’UICN, citée dans le communiqué. « Nous devons nous rendre compte que conserver la diversité de la nature est dans notre intérêt« , souligne-t-elle. « Cette mise à jour de la Liste rouge confirme les conclusions du récent rapport de l’IBPES« , le groupe d’experts de l’ONU sur la biodiversité: « la nature décline à une vitesse sans précédent dans l’histoire humaine« , complète Jane Smart, de l’UICN. [ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1,2,3,4,5″ ihc_mb_template= »1″ ]

Ce rapport, présenté en mai, a révélé qu’un million d’espèces sont menacées d’extinction à cause des activités humaines. Sept espèces de primates sont au bord de l’extinction, dont six en Afrique de l’Ouest, victimes de la déforestation et chassés pour leur viande, selon le communiqué. Le Cercopithèque Roloway, qui vit en Côte d’Ivoire et au Ghana, est passé de « en danger » à « en danger critique », la catégorie juste avant l’extinction à l’état sauvage. Les poissons d’eau douce connaissent un « déclin silencieux« , s’alarme l’UICN, qui donne en exemple du Japon et du Mexique, où respectivement « plus de la moitié » et « plus d’un tiers » des poissons d’eau douce sont menacés d’extinction. En France, une espèce sur cinq est menacée en raison du réchauffement climatique et des activités humaines. Par ailleurs, les guitares de mer géantes et les rhinidés, collectivement appelés « raies Rhino », sont désormais les poissons marins les plus menacés au monde, avec chacune des 16 espèces évaluées comme étant en danger critique d’extinction, à cause de la surpêche et de la pêche accidentelle. Le Faux Requin de Mauritanie est sur le point de disparaître, après avoir subi un déclin démographique de plus de 80% au cours des 45 dernières années. Environ 500 espèces de poissons des abysses rejoignent la Liste rouge, de même que le mollusque Chrysomallon squamiferum, qui vit à des profondeurs allant jusqu’à 2.900 mètres dans l’Océan indien. Des arbres et des champignons sont aussi menacés.

[/ihc-hide-content]