Une concertation publique sur l’« affaire Vittel » est ouverte (1 min 30)

Photo © Tsiumpa-Fotolia

1597
⏱ Lecture 2 mn.

Les citoyens peuvent désormais s’exprimer sur la surexploitation de la nappe de Vittel et le projet de pallier le déficit avec un transfert d’eau des nappes voisines.

Depuis près de 30 ans, le géant Nestlé Waters surexploite la ressource en eau souterraine de Vittel (Vosges) afin notamment de la commercialiser en Allemagne, avec pour conséquences l’appauvrissement des nappes phréatiques des Grès du Trias inférieur, et la mise en danger de l’approvisionnement en eau potable des populations locales. Les associations, au premier rang desquelles France Nature Environnement (FNE), réclament une diminution des prélèvements et on fait tourner une pétition dans ce sens, qui a recueilli 60 000 signatures. Toutefois, le 3 juillet dernier, la commission locale de l’eau s’est plutôt prononcée en faveur d’un projet de transfert d’eau des ressources voisines pour pallier le déficit. Jean-François Fleck, président de Vosges Nature Environnement, une association du réseau FNE, exprime ainsi son indignation : « plutôt qu’une diminution des prélèvements accordés à la multinationale, le département et les pouvoirs publics envisagent de puiser ailleurs pour approvisionner les populations… comment peut-on envisager de construire 30 à 50km de pipeline pour alimenter des communes qui disposent déjà de leur propre ressource en eau ? » FNE indique par ailleurs que la qualité de l’eau d’une des nappes de secours envisagées « laisse à désirer »… Elle dénonce également une décision « sur la base de données tronquées. En effet, une étude a été réalisée par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), montrant l’impact non négligeable des prélèvements envisagés sur cette nappe et les cours d’eau qui la drainent. Mais les services départementaux ont refusé de la communiquer aux membres de la Commission Locale de l’Eau et n’ont pas fait état de ses conclusions avant le vote. » Afin de trancher sur la solution à adopter face à la surexploitation de l’eau de Vittel, les citoyens peuvent désormais se prononcer sur les options envisagées : une concertation préalable sur le projet de schéma d’aménagement et de gestion des eaux (Sage) de la nappe est ouverte depuis le 13 décembre. Elle se déroulera jusqu’au 20 février 2019, avec la programmation de deux réunions et deux ateliers. Dans le même temps, l’association de lutte contre la corruption Anticor a obtenu qu’une enquête préliminaire pour prise illégale d’intérêt soit ouverte, afin d’enquêter sur les liens possibles d’un membre de la Commission locale de l’eau avec un employé de Nestlé Waters.

Participer à la concertation