ONF-IRSTEA : six ans de recherches en commun sur la forêt et les espaces naturels

Photo © ONF

1771
⏱ Lecture 2 mn.

Christian Dubreuil, directeur général de l’Office national des forêts (ONF) et Marc Michel, président de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA), ont signé une nouvelle convention cadre (2016-2022) pour permettre la production de connaissances, de méthodes et d’outils et répondre aux enjeux de production de bois, d’adaptation des forêts au changement climatique, de conservation de la biodiversité et de gestion des risques

La dernière convention-cadre de 5 ans, signée en septembre 2011, visait à renforcer le développement et la structuration des actions de recherche et de collaborations communes. Elle a donné lieu à une trentaine de partenariats scientifiques qui ont nourri de nombreuses publications scientifiques et articles de vulgarisation technique.

Cette nouvelle collaboration portera sur 7 domaines

  • La sylviculture : développement et renouvellement des forêts mélangées ou irrégulières, avec prise en compte des forêts de montagne, dans le contexte du changement climatique ;
  • Les risques naturels : connaissance et modélisation des phénomènes à l’origine des risques naturels ; prévention des risques naturels en montagne, des incendies de forêts, des risques littoraux ; gestion des barrages et retenues et des ouvrages de protection ;
  • Les ressources génétiques forestières : conservation, évaluation et valorisation ;
  • La mesure et la prise en compte de la biodiversité dans la gestion durable des forêts et la question de l’équilibre sylvo-cynégétique ;
  • L’imagerie aérienne et satellitaire (télédétection) : caractérisation, cartographie de la ressource forestière ; accessibilité, évaluation des aléas et risques naturels, biodiversité et structures sylvicoles ;
  • Les approches économiques et sociales : production forestière, fonctions non marchandes,  évaluation  environnementale et étude des représentations, usages, produits, et modes de gestion de la forêt,  gestion des forêts péri-urbaines et touristiques ;
  • La GEMAPI avec l’intégration des solutions d’ingénierie écologique pour la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations.

Les actions menées dans le cadre de cette collaboration prendront la forme de projets de recherche, de groupes de travail, de co-animation de formation, de mise à disposition de terrain géré par l’ONF, d’accès aux données pour les activités de recherche, ou encore de gestion conjointe de dispositifs expérimentaux…