BRGM : retour en Polynésie

1863
Pauline Corbier est nommée directrice de l'antenne Polynésie du BRGM
⏱ Lecture < 1 mn.

L’antenne polynésienne du Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM), fermée en 2006, rouvre avec un projet sur la gestion des eaux souterraines.

Pauline Corbier est nommée directrice de l’antenne Polynésie du BRGM

Le BRGM a signé une convention de 3 ans avec la Polynésie française, portant sur un programme d’actions pour l’exploitation et la gestion des eaux souterraines de ce pays d’Outre-mer. Dans le cadre de la mise en œuvre de cette convention, le BRGM rouvre son antenne Polynésie française, fermée depuis 2006.

Cette opération d’envergure (2,4 M€ sur 3 ans), piloté par le ministère polynésien de la Culture et de l’Environnement, vise à doter la Polynésie française d’outils de gestion et d’exploitation des ressources en eaux souterraines. Il s’agit de développer des outils performants, pour faire face aux défis actuels tels que l’augmentation des besoins en lien avec le développement démographique et touristique, la distribution d’une eau de qualité, la sécurisation de l’approvisionnement, les risques de pollution, les intrusions salines, et d’anticiper les défis futurs comme l’évolution possible des conditions d’accès aux ressources en raison du changement climatique.

Ce projet permettra d’appréhender différents contextes (îles hautes, îles mixtes et atolls). Il permettra par ailleurs de développer une méthodologie transposable aux îles qui ne seront pas étudiées dans le cadre du programme.

Coordonnées BRGM Antenne de Polynésie française