Le Marais breton et la baie de Bourgneuf rejoignent le réseau Ramsar

1624
⏱ Lecture 2 mn.

Ce territoire de 56 000 ha devient la 45ème zone humide Ramsar de France

A l’occasion de la Journée internationale des zones humides, le 2 février, la secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité Barbara Pompili a annoncé l’inscription du site du Marais breton, de la Baie de Bourgneuf, de l’île de Noirmoutier et de la Forêt de Monts au réseau de zones humides protégées au titre de la convention de Ramsar. Cet ensemble de  55 800 hectares, constitué d’une variété de milieux littoraux  (marais prairiaux, marais salants, estran, vasières et forêts dunaires) abrite de nombreuses espèces menacées de flore et de faune, et fait l’objet de pressions  qui fragilisent ses équilibres. Il constitue, selon le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), l’un des « points chauds » de la biodiversité sur la côte atlantique française. Pour Frédéric Signoret, président de la LPO 85 « Ce label est une récompense pour tous les acteurs du territoire qui agissent pour préserver la biodiversité par leurs activités, (sauniers, éleveurs, etc.). Il ne doit pas faire oublier les dégradations importantes causées par l’urbanisme, l’intensification de l’agriculture qui menacent ce joyaux patrimonial tant apprécié des touristes de demain ».

La « Convention relative aux zones humides d’importance internationale particulièrement comme habitats des oiseaux d’eau », dite « Convention de Ramsar », est un traité international adopté le 2 février 1971 pour la conservation et l’utilisation durable des zones humides, qui vise à enrayer leur dégradation ou disparition, aujourd’hui et demain, en reconnaissant leurs fonctions écologiques ainsi que leur valeur économique, culturelle, scientifique et récréative.