Espèces invasives : la stratégie nationale en consultation

Photo © Fotolia/Heliosphile

1532
⏱ Lecture < 1 mn.

Les espèces exotiques envahissantes sont reconnues par la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) comme la troisième cause de l’appauvrissement de la biodiversité mondiale. Le projet de stratégie nationale est soumis à la consultation publique jusqu’au 10 janvier.

Les espèces « invasives » sont favorisées par les perturbations et les pressions anthropiques (dégradation environnementale, commerce international, changement climatique…). Par leurs multiples impacts, elles menacent les espèces indigènes, les habitats naturels et les services rendus par les écosystèmes, mais également les activités économiques et la santé humaine.

Un groupe de travail présidé par Serge Muller, professeur du Muséum national d’histoire naturelle, a produit un projet de « stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes », définissant les principales actions qu’il conviendra de mettre en œuvre au cours des prochaines années au niveau de la connaissance, de la sensibilisation du public, de la réglementation, de la gouvernance, de la prévention, des interventions urgentes, de la gestion des animaux et plantes envahissantes établies, ainsi que de a restauration des milieux après invasion.

Le projet soumis à la participation du public comprend 5 axes de travail, et se décline en 12 propositions de mesures. La stratégie ne comporte pas de calendrier prévisionnel de mise en œuvre, ni de programmation budgétaire : ce sont ses documents d’application qui viendront préciser ces aspects, par région ou par thème suivant les espèces et les contextes.

Lire le projet