Attaques d’ours : 161 brebis… et quelques abeilles

Photo Fotolia © Erik Mandre

1690
⏱ Lecture < 1 mn.

Le nombre de prédations attribuées à l’ours reste stable dans les Pyrénées françaises.

La Direction régionale de d’environnement et du logement Occitanie indique que 161 dossiers de prédations imputées à l’ours ont été recensés en 2016, dont 116 pour le seul département de l’Ardèche. Ce chiffre est à mettre en rapport avec la taille du cheptel pyrénéen : 570 000 moutons répartis sur près de 1300 estives. Même si ce chiffre peut encore évoluer à la marge (la saison des prédations n’est pas terminée), il indique une grande stabilité par rapport aux années précédentes.

Il faut en outre lui ajouter les attaques… de ruches. Notoirement amateurs de miel, les ours pyrénéens ont dégusté cette année 31 ruches, selon la même source. Il semble qu’un nouveau venu vienne désormais prendre part au festin : relâché en juin par les autorités de la Généralité de Catalogne, Goiat, un jeune mâle originaire de Slovénie, ignore gaillardement la frontière.

Les anti-ours de Saint-Béat (Haute-Garonne) organisaient ce dimanche 16 octobre une manifestation avec barrages filtrants à Saint-Béat. Ils indiquent ne pas comprendre pourquoi l’ONCFS ne les alerte pas lors des passages sur leurs communes de Goiat, pourtant équipé d’un collier GPS.