Bonjour l’angoisse…

73
⏱ Lecture 2 mn.

Avertissement : le texte qui suit est anxiogène.

Éloignez les enfants, les personnes sensibles, et les porteuses et porteurs de stimulateurs cardiaques. En cas de symptômes tels que palpitations, crise de rage, ou envie subite de rejoindre les rangs des Soulèvements de la Terre ou d’Extinction Rebellion, consultez immédiatement.

Pourquoi ce texte est-il anxiogène ? Parce qu’il parle d’écologie. Le service public de l’audiovisuel vient en effet de faire une découverte majeure : toute information sur l’écologie, la crise climatique, l’effondrement de la biodiversité, les ravages de l’économie extractiviste, serait par nature « anxiogène ». Sans blague… Il convient donc d’en préserver l’auditeur-citoyen, et de lui parler plutôt de sujets absolument pas « anxiogènes » tels que, par exemple, les massacres perpétrés à Gaza par l’armée israélienne (sensés répondre à celui pratiqué par le Hamas le 7 octobre), ou la guerre aux portes de l’Europe. Voire de n’aborder que des sujets carrément joyeux et porteurs d’espoir, tels que la grande kermesse des extrêmes-droites mondiales la semaine dernière à Madrid, où l’on pouvait croiser des larbins de Trump, l’Argentin Javier Milei… et la Française Marine Le Pen. Tous conspuaient à l’unisson, outre le « suprémacisme féministe » (sic) et le « séparatisme migratoire » (re-sic), le « fanatisme globaliste » (re-re-sic) qui se dissimulerait sournoisement derrière le Pacte vert européen, ou ce qu’il en reste.

Soucieuse de la sérénité de ses auditeurs, la direction de France Inter a donc décidé de mettre fin à l’émission quotidienne La Terre au carré. Certes, on n’y a jamais qualifié un premier ministre -contre lequel est requis un mandat d’arrêt international pour « crimes de guerre » et « crimes contre l’humanité »- de « nazi sans prépuce », mais on y parle tous les jours d’écologie. Et l’écologie, c’est anxiogène, voilà. Pour les mêmes raisons, Radio France met fin à l’émission Planète bleue, sur France Bleu, et France Télévision à Vert de rage, sur France 5, après avoir brutalement coupé les vivres à la chaine Nowu, qui visait les lycéens et les jeunes adultes sur les réseaux sociaux avec des sujets environnementaux.

Face au tollé, la directrice de France Inter a fait savoir que La Terre au carré serait finalement maintenue… mais amputée de ses reportages. Quelle angoisse, n’est-ce pas ?