Des Palestiniens replantent des arbres déracinés par Israël en Cisjordanie occupée

Photo d'illustration © Makbula Nassar / Wikimedia

1592
© Makbula Nassar / Wikimedia
⏱ Lecture 2 mn.

Des Palestiniens ont replanté jeudi 28 janvier des centaines d’arbres dans une vallée du nord de la Cisjordanie occupée, au lendemain d’une opération israélienne ayant déraciné des milliers d’arbres sous prétexte qu’ils étaient à proximité d’une zone militaire.

Jeudi 28 janvier, munis de pioches, des dizaines de militants et employés du ministère de l’Agriculture palestinien ont creusé la terre pour y placer de jeunes plants d’arbres dans le secteur de Khirbeit Einoun, une vallée du gouvernorat de Tubasune au lendemain d’une opération israélienne ayant déraciné des milliers d’arbres sous prétexte qu’ils étaient à proximité d’une zone militaire, a constaté un journaliste de l’AFP. Quelque 500 arbres ont été plantés et l’opération doit continuer dans les jours à venir, a indiqué le responsable du ministère de l’Agriculture Jaafar Salahat dans la région de Tubas, cité par l’agence officielle palestinienne Wafa.

L’armée israélienne a détruit mercredi environ 10.000 arbres selon les autorités palestiniennes, « sous prétexte que le secteur est une zone militaire fermée« , a soutenu à l’AFP Moataz Bisharat, un militant palestinien anticolonisation israélienne. Sollicité par l’AFP, le Bureau de coordination des activités du gouvernement israélien dans les Territoires palestiniens (Cogat) a indiqué avoir « évacué » une « zone de tir » où il y avait des activités « agricoles illégales« . « Cette opération a été menée conformément aux procédures des autorités régionales, selon la loi applicable en Judée et Samarie« , a ajouté le Cogat, en utilisant le nom donné par Israël à la Cisjordanie.

La région de Tubas est régulièrement le théâtre de heurts entre des habitants palestiniens et des colons israéliens ou l’armée israélienne, qui y démolit parfois des habitations jugées illégales. « Nous sommes venus ici pour envoyer un message à l’occupant (israélien, NDLR) qui tente de nous déraciner de cette terre« , a affirmé sur place le militant palestinien Khairi Hanoun, qui mène régulièrement des manifestations contre la colonisation israélienne. « Ces arbres sont nos racines, notre histoire, notre héritage, notre identité« . Plus de 475.000 Israéliens résident aujourd’hui dans des colonies, jugées illégales par le droit international, en Cisjordanie, territoire occupé par Israël depuis 1967, où vivent 2,8 millions de Palestiniens.