L’administration Trump met aux enchères des sites de forage en Alaska

Photo d'illustration ©Gage_Skidmore-Wikimedia

1510
⏱ Lecture 2 mn.

L’administration de Donald Trump met officiellement aux enchères des portions du refuge national de la faune arctique pour les foreurs pétroliers.

Après l’annonce de l’élection de Joe Biden comme nouveau président des États-Unis, Donald Trump a voulu accélérer la vente de sites de forage dans le refuge national de faune de l’Arctique, zone protégée du nord-est de l’Alaska. Il y avait été autorisé en 2017 par le Congrès, à majorité républicaine. Il s’agit de la dernière ligne droite pour ce projet puisque l’administration Trump a mis officiellement aux enchères des portions de ce refuge ce mercredi 6 janvier 2021, quelques jours avant l’investiture de Joe Biden à la Maison Blanche.

Ces ventes sont l’un des éléments de l’une des plus importantes batailles environnementales du pays, selon The Guardian. Les terres concernées abritent des ours polaires et des troupeaux de caribous de la Porcupine en migration, dont les communautés indigènes dépendent et qu’elles considèrent comme sacrés. Seulement, ces terres sont aussi un terrain de jeu pour l’industrie pétrolière qui soupçonne depuis longtemps que le sol sous la plaine contient des milliards de barils de pétrole.

Pour rappel, en août, le ministère avait approuvé un programme ouvrant la voie à des forages sur une zone côtière longeant l’océan Arctique sur un total de 6 500 km2. La première opération pourrait concerner jusqu’à 1 600 kilomètres carrés. L’arrivée prochaine du 46ème Président des États-Unis à la Maison Blanche, Joe Biden, en janvier 2021, a poussé Donald Trump à aller au bout du projet. Le prochain Président des États-Unis a assuré qu’il prendrait des mesures pour garantir de façon permanente la protection du refuge dès son premier jour dans le Bureau ovale. Cependant, une fois les parcelles vendues, il sera difficile de les récupérer. Il a aussi prévu d’interdire les nouveaux permis de forage de pétrole et de gaz sur les terres appartenant à l’État ainsi qu’en pleine mer.